Le Festival du film de Toronto 2017 : honneur à la gente féminine

Le « TIFF » (Festival International du Film de Toronto) est une manifestation d’origine canadienne qui arrive en 2017 à sa 41e édition. Cette année, le public pourra découvrir une large sélection de longs-métrages réalisés par des productrices.

Un petit rappel

Le concept a été adopté en 1976, ce plus grand festival du film en Amérique du Nord se distingue par son taux de fréquentation, 280 000 spectateurs, réunissant producteurs amateurs et réalisateurs professionnels. Le « TIFF » est aussi différent des autres grands festivals de cinéma, car il n’attribue pas de palmarès aux acteurs et réalisateurs, mais des Prix (10 après le vote du Public). Chaque mois de septembre pendant 11 jours, ce festival débute le jeudi après le premier lundi du « Labour Day ».

Entre 300 et 400 films y sont présentés issus de 74 pays dans différentes catégories.

Un tiers des longs-métrages réalisé par des femmes

Le Festival de Cannes a vu la participation massive des femmes, soit 24% de réalisatrices !

Le Festival de Toronto 2017 qui se tient jusqu’au 17 septembre hisse encore plus haut la place de la femme dans ce festival de tremplin vers les Oscars. En effet, parmi les 300 courts et longs métrages à présenter, un tiers est attribué à des réalisatrices. Ce festival, non-compétitif rappelons le, voit l’apparition d’égéries féminines comme Halle Berry, la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven (« Mustang », Oscar du meilleur film en février).

Deux autres réalisatrices féminines attirent l’attention : la première d’origine argentine, Anahi Berneri, présente « Alanis » ; « Beyond Words » est le fruit du travail de la réalisatrice Polonaise Urszula Antoniak. Face à cette arrivée de femmes dans la programmation du Festival de Toronto, y aura-t-il une réalisatrice qui pourra décrocher les honneurs du jury ?

Vous aimerez aussi...