Quand la climatisation a-t-elle été inventée ?

Par Samuel Benchemoul

Window air conditioning unit on a cabin

Pour des millions d’Américains, le seul moyen d’échapper à la chaleur record de l’été 2023 était de se réfugier à l’intérieur dans le confort de la climatisation.

Le ronronnement des climatiseurs est un bruit quasi constant dans la majeure partie du pays. Près de 90 % des foyers aux États-Unis sont équipés d’un climatiseur central ou d’un climatiseur individuel. Il s’agit d’une augmentation spectaculaire au cours des 40 dernières années. En 1980, moins de 50 % des foyers américains étaient équipés de la climatisation.

Depuis combien de temps la climatisation existe-t-elle et où va-t-elle évoluer ?

Quand la climatisation a-t-elle été inventée ?

Les graines de la climatisation moderne ont été semées en 1902, lorsqu’un ingénieur de 25 ans, Willis Carrier, a été chargé de maintenir un niveau d’humidité standard dans une imprimerie.

La solution de Carrier ? Une série de tuyaux métalliques refroidis par la compression et la dilatation d’un gaz. Leur extérieur froid recueillait la condensation, puisant l’eau de l’air comme un verre de glace recueille l’eau sur ses parois. Le résultat fut le premier déshumidificateur moderne.

Mais pour Carrier, un effet secondaire était encore plus intéressant : il réduisait la température de l’air.

Carrier a compris que cela pouvait avoir une importance, mais ses employeurs de Buffalo Forge n’ont pas été impressionnés. Plutôt que de poursuivre eux-mêmes l’opération, ils ont permis à Carrier et à un groupe d’ingénieurs de s’approprier les brevets et de créer une nouvelle entreprise. Aujourd’hui, la marque Carrier génère un chiffre d’affaires annuel d’environ 20 milliards de dollars.

La disponibilité quasi universelle de la climatisation aujourd’hui paraîtrait presque magique à quiconque vivait au tournant du XXe siècle. La réaction initiale du public était sceptique et les tentatives de contrôle de la température semblaient contre nature.

Pour Carrier et d’autres pionniers de la climatisation, ce fut le début d’une lutte de plusieurs décennies pour que la climatisation soit acceptée. Il fallut finalement des progrès technologiques et une hausse du nombre de propriétaires après la guerre pour que les masses acceptent véritablement la climatisation.

L’évolution de la climatisation

Harold M. Lambert/Getty Images

Les méthodes de refroidissement remontent à l’Antiquité. Les anciens Égyptiens utilisaient le refroidissement par évaporation pour contrôler les températures, et Benjamin Franklin a étudié des techniques similaires au XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, le Dr John Gorrie a créé une petite unité de réfrigération pour soulager les souffrances des patients atteints de paludisme.

Voici une chronologie du développement et de l’acceptation de la climatisation telle que nous la connaissons :

  • 1902 : Willis Carrier invente le climatiseur moderne. Les premiers modèles utilisaient des matériaux dangereux et inflammables comme l’ammoniac et le propane pour le refroidissement.
  • 1911 : Carrier publie un article, « Formules psychrométriques rationnelles. » Il est resté la base de l’ingénierie de la climatisation pendant plus d’un siècle.
  • 1914 : Installation du premier climatiseur résidentiel, au manoir de Charles Gates à Minneapolis.
  • 1928 : Un gaz chlorofluorocarboné (CFC) non inflammable et non toxique est développé comme réfrigérant.
  • 1931 : HH Schultz et JQ Sherman inventent le climatiseur de fenêtre. Le coût de ce produit dépassait largement la demande des consommateurs, les appareils coûtant souvent plus cher qu’une maison neuve.
  • 1938 : Fredrick McKinley Jones invente la climatisation portable, permettant aux camions réfrigérés de transporter des denrées périssables beaucoup plus loin.
  • 1940 : La Packard devient la première voiture équipée de la climatisation installée en usine.
  • 1944 : Le GI Bill fournit une aide aux anciens combattants pour l’achat d’un logement, transformant ainsi l’accession à la propriété aux États-Unis et augmentant la demande de climatisation.
  • [1945 :DesclimatiseursdefenêtreabordablesbrevetésparRobertSherman
  • 1987 : Premier ensemble de normes d’efficacité pour les climatiseurs (SEER) du ministère de l’Énergie.
  • 1990 : Poussé par le Clean Air Act et la découverte que les CFC endommagent la couche d’ozone, le gouvernement américain ordonne l’élimination progressive des CFC au profit des hydrofluorocarbures (HFC).
  • 2022 : Reconnaissant que les HFC amplifiaient considérablement l’effet de serre, les sénateurs américains ratifient l’amendement de Kigali, qui marque le début de l’élimination progressive des HFC. Les réfrigérants de remplacement possibles incluent l’ammoniac et le propane.
  • 2023 : SEER 2 entre en vigueur, encourageant une meilleure efficacité et de plus grandes économies d’énergie sur l’utilisation des climatiseurs.

La climatisation aujourd’hui et demain

La climatisation domestique a connu des progrès considérables depuis que Willis Carrier a eu l’idée de placer un ventilateur sur un déshumidificateur. Et la climatisation continuera d’évoluer, intégrant de nouvelles technologies pour être plus pratique et plus efficace.

Nous pouvons nous attendre à voir :

  • Nouveaux fluides frigorigènes : Comme mentionné ci-dessus, nous avons examiné plusieurs types de réfrigérants, tous considérés comme dangereux pour les utilisateurs ou l’environnement. Il existe un certain nombre de remplacements proposés, notamment les gaz utilisés dans les climatiseurs d’origine.
  • Plus de technologie intelligente : Les smartphones et les assistants vocaux contrôlent de nombreux thermostats. Certains systèmes de chauffage et de climatisation utilisent des détecteurs de mouvement pour déterminer la fréquence et l’intensité de leur fonctionnement.
  • Plus de zonage. Les systèmes zonés et les unités CVC mini-split sans conduits permettent de contrôler la température pièce par pièce. Cela se traduit par des économies d’énergie et un environnement correspondant aux préférences de chaque individu.
  • Plus de pompes à chaleur : Les pompes à chaleur sont en fait des climatiseurs qui fonctionnent en sens inverse, chauffant et refroidissant une maison. Elles sont extrêmement efficaces et deviennent plus robustes à chaque génération. Les incitations fiscales et les coûts d’exploitation réduits incitent de plus en plus de propriétaires à passer aux pompes à chaleur.
  • Des technologies plus respectueuses de l’environnement : Les unités de climatisation modernes deviennent constamment plus efficaces, et certaines portent véritablement leur design écologique sur leurs manches.

Laisser un commentaire