Oméga-3 : nécessaire au développement cérébral des ados

Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés essentiels que l’organisme n’est pas en mesure de synthétiser. Ce sont des alliés incontournables pour la santé et apportent de nombreux bienfaits. Ils doivent donc être apportés au corps par le biais de l’alimentation. Aujourd’hui, il a été observé que le régime alimentaire occidental en contient de moins en moins. Afin de connaître les conséquences de cette carence en oméga-3, une étude a été menée par des scientifiques français sur les souris. Les résultats ont montré que le cerveau a besoin d’oméga-3 dès l’adolescence, sous peine de défaillances pour le développement cérébral.

Les résultats de l’étude

L’étude effectuée par les scientifiques français appartenant à l’Inserm et l’Inra a été effectuée sur des souris, nourries avec un régime très faible en oméga-3. Les résultats ont montré que l’adoption de ce type de régime dès l’adolescence a pour conséquence la diminution du taux d’acide gras dans le cortex préfrontal ainsi qu’au niveau du noyau accumbens. Ainsi, à l’âge adulte, le sujet présente un comportement anxieux et voit ses fonctions cognitives diminuer de manière significative. Les scientifiques ont par la suite expliqué le mécanisme menant à ces résultats : il s’agit de l’altération de deux formes élémentaires d’apprentissage neuronal dans les zones du cerveau présentant des carences en oméga-3 chez les souris étudiées.  Une recherche intéressante, qui pourrait avoir des impacts notables sur les habitudes alimentaires des occidentaux et notamment des adolescents qui sont le plus concernés par cette étude.

Comment traiter les carences en oméga-3 ?

Il existe des solutions thérapeutiques qui permettent de pallier aux effets de la carence en oméga-3 une fois arrivée à l’âge adulte.  En effet, les souris adultes déficientes en oméga-3 ont fait l’objet d’une amplification de la capacité du récepteur du glutamate au niveau des neurones, en vue de rétablir les échanges. En outre, les chercheurs ont affirmé que la nutrition jouait un rôle important dans le développement des fonctions cérébrales et ce, jusqu’à l’âge adulte. Il est donc important de surveiller de près les apports nutritifs pour éviter les carences diverses. A noter que l’oméga-3 se retrouve dans les produits tels que l’huile de colza, de noix, et de soja ainsi que dans différentes sortes de viande : le gibier, le lapin, l’oie ou encore les escargots. La viande des ruminants n’apporte pas d’Oméga-3 car ils détruisent celle-ci partiellement pendant la digestion.

Vous aimerez aussi...