Le profil des allocataires du chômage en France

L’Unedic a récemment réalisé un pointage qui permet de constater le profil des demandeurs d’emplois qui perçoivent une indemnisation en France. Ainsi, il apparaît qu’en 2016, à la fin du mois de juin leur nombre était de 3,45 millions et que la moitié d’entre eux exercent une activité professionnelle, parfois seulement quelques heures pendant le mois. Ces derniers sont aussi inscrits à Pôle emploi tandis que parmi tous ces bénéficiaires de l’Assurance chômage, 2,51 millions perçoivent une indemnisation. Les autres quant à eux ont perçu un salaire élevé et ne peuvent donc cumuler ce dernier avec l’allocation. Ainsi, le profil type fait état de 49% d’hommes et 51% de femmes dont 25% ont plus de 50 ans et 13% sont âgés de moins de 25 ans. En outre, 21% ont fait au moins deux années d’études universitaires tandis que 58% n’ont pas décroché le Bac. Par contre, 25% d’entre eux possèdent un BEP ou CAP.

Des personnes en fin de CDD

Selon les chiffres de l’Unedic, les personnes qui ont terminé un contrat à durée déterminée et qui sont au chômage ensuite représente près de la moitié des indemnisés. 37% d’entre eux sortent en effet d’un CDD tandis que 10% se retrouvent sans emploi après une mission d’intérim. Les licenciés économiques sont relativement rares puisqu’ils ne représentent que 9% des allocataires. Enfin, 16% d’entre eux sont concernés par la rupture conventionnelle. En ce qui concerne le montant des indemnités, il faut savoir que les allocations s’élèvent à 72% de l’ancien salaire. En moyenne, les allocataires touchent 1.010 euros net tandis que le montant maximum est de 6.500 euros net mensuels et touché par 0,20% des personnes qui perçoivent une indemnité de chômage.

La durée maximale d’indemnisation pour les moins jeunes

L’Unidec a révélé que les jeunes avaient droit à un temps d’indemnisation plus court que les autres. En effet, un quart des allocataires (soit les moins de 25 ans) bénéficient d’une durée maximale de droit de moins de 12 mois tandis que pour 16% d’entre eux, ce droit est de 24 mois. De plus, les chômeurs qui sortent d’indemnisation consomment en moyenne 68% des allocations auxquelles ils ont droit tandis que pour 44% d’entre eux, la sortie d’indemnisation est causée par l’épuisement de ces dernières.

Vous aimerez aussi...