Hôtel Cortel à Bonneuil : des familles expulsées de leurs logements sociaux !

Coup de tonnerre à Bonneuil lorsque plusieurs familles démunies ont été contraintes de quitter leurs logements dans un hôtel. À qui la faute ? Au magnat de l’immobilier Hsueh Sheng Wang.

Tout le monde doit partir !

C’est sans doute ce qu’a dit le célèbre Hsueh Sheng Wang aux habitants de l’hôtel Cortel à Bonneuil dont il est propriétaire. L’histoire a commencé le jeudi de la semaine dernière, lorsque le patron du groupe immobilier Eurasia a demandé à des familles en difficulté de quitter son hôtel dans huit jours, soit ce 17 novembre. Pour rappel, ces familles, faute de moyens, ont été logées dans cet hôtel par les services sociaux qui ont décidé de prendre en charge les loyers. Mais voilà qu’elles doivent donc libérer les chambres, et pour cause, Hsueh Sheng Wang souhaite réaliser des travaux de rénovation.

Les familles quittent leurs habitations sociales

Les familles, 44 au total, n’ont donc plus le choix que de faire leurs bagages, et se trouver un nouvel endroit où vivre. Bien qu’elles aient été prévenues à l’avance via un ultimatum, cette décision de l’homme d’affaires n’a pas plus à tout le monde, à commencer par le maire de Bonneuil. Patrick Douet a d’ailleurs fait savoir son mécontentement, expliquant que c’est inadmissible de ne prévenir ces familles qu’une semaine avant et de les expulser à cette période de l’année. Le maire avoue avoir réclamé des réparations électriques dans l’hôtel, « mais pas dans ces conditions ».

De son côté, HSW explique qu’il est difficile de faire des travaux tant que les chambres ne sont pas vides. Il en profite pour raconter qu’avant d’acheter l’hôtel (il y a environ cinq ans), l’ancien propriétaire lui avait assuré la bonne rentabilité de l’établissement, mais qu’au contraire il enregistre une perte annuelle de 20.000 à 50.000 euros.

Que vont devenir ces familles ?

Heureusement, la plupart des familles expulsées ont déjà trouvé des solutions de secours grâce au conseil départemental, le temps de trouver de nouveaux logements stables. Les unes partiront vers Villeneuve-Saint-Georges tandis que d’autres iront du côté de la Seine-et-Marne (Chelles).

Quant à M. Hsueh Sheng Wang, il n’a toutefois pas fermé la porte à un retour des familles dans leurs chambres sociales une fois la rénovation achevée.

Vous aimerez aussi...