Trump et Macron font « ami-ami »

Donald Trump est en visite en France pour, entre autres, célébrer le 14 juillet, répondant à l’invitation de son homologue français pour assister au traditionnel défilé de la fête nationale. C’est la quatrième fois depuis son mandat qu’Emmanuel Macron rencontre Donald Trump, qui est arrivé ce jeudi.

Une démonstration militaire

A l’occasion du centenaire de l’entrée en guerre des Etats-Unis lors du premier conflit mondial, 200 militaires américains vont défiler à terre tandis que 6 F16 et 2 F-22 Raptor furtif vont défiler dans les airs. En outre, les Marines de la première division, qui ont été les premiers à prendre part aux rudes combats, vont également participer. Ce sera un déploiement de forces militaires, que le président français considère comme une célébration du fait que la défense est un domaine dans lesquelles les relations transatlantiques sont au beau fixe. Emmanuel Macron se targue même du niveau de confiance entre la France et la Etats-Unis, qui n’a, semble-t-il, jamais été aussi haut. Cependant, il ne faut pas oublier les sujets de divergence qui oppose encore les deux chefs d’Etats, tels que le commerce et le réchauffement climatique.

Des visites symboliques

Il est difficile de nier la connotation militaire de la visite de Donald et Melania Trump en France. En effet, la cérémonie d’accueil des visiteurs se tient aux Invalides, l’occasion d’une visite au musée de l’armée ainsi que des incontournables tombeaux de Napoléon et du maréchal Foch. Après cela, des discussions bilatérales sont prévues entre les deux chefs d’Etats à l’Elysée, pour une durée d’une heure et quart. La situation militaire en Irak et en Syrie fera partie des principaux sujets de discussion, sans oublier la lutte contre le terrorisme.  Quant aux sujets de divergence, l’Elysée affirme qu’il n’y aura pas dérobade. Ainsi, Emmanuel Macron va tenter de convaincre Donald Trump sur l’Accord de Paris, pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Vous aimerez aussi...