Retour sous un nouveau plan pour François Hollande

L’ancien Président français est apparu à l’occasion du sommet des Napoléons ce vendredi à Arles. Ce réseau porté sur l’innovation sera l’occasion de faire la présentation de sa nouvelle fondation « La France s’engage ».

Le sommet d’Arles

Depuis la cérémonie de passation de pouvoir, François Hollande est resté discret mais il a été présent pour l’évènement qui s’est tenu à Arles, la sixième édition du sommet des Napoléons qui a duré du 19 au 22 juillet. C’était une des premières apparitions officielles depuis la fin de sa fonction. L’évènement est parrainé par le Ministère de la Culture et de la Communication et rassemble un grand nombre d’acteur œuvrant dans différents domaines de la communication et cherchant les nouvelles innovations et transformations. Mondher Abdennadher, un fondateur, explique l’évènement comme un réseau social s’adressant aux acteurs des communications. Comme pour chaque année, un thème phare, et celui de cette année est « l’engagement ».

Un nouveau projet à présenter

D’après Gaspard Gantzer ancien conseiller en communication de l’ancien Président, celui-ci avait pris son engagement, il y a des semaines déjà, pour participer au sommet d’Arles, encore plus que ce thème, « l’engagement », lui tient à cœur, étant le même que pour sa fondation. Cette prise de parole a été une bonne occasion pour parler de « La France s’engage ».

C’est depuis avril de cette année que François Hollande dirige la fondation mais il l’avait initié depuis 2014. Elle fait l’objet d’un décret publié au Journal Officiel et représente un label visant la promotion des initiatives innovantes apportées par le domaine privé mais jugées d’intérêt public, et cela dans de nombreux secteur comme l’éducation, la culture, la santé. De nombreux projets sont déjà soutenus comme « Monalisa » visant la lutte contre l’isolement, « La Chance aux Concours », réseau d’aide pour les concours d’entrée pour les jeunes étudiants. Gantzer ajoute que l’ancien Président a pris du temps pour sa vie privée et pour développer sa fondation. Cependant, il continue à suivre de manière modérée l’actualité politique et soutient le nouveau Président en le laissant prendre ses marques.

Vous aimerez aussi...