Réforme de l’ISF : Quelle taxation pour les biens de luxe ?

Depuis sa campagne électorale, Emmanuel Macron a déjà mis en avant son idée de réformer l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune). Maintenant qu’il est président, il souhaite poursuivre ses plans d’action. Et donc une réforme s’appliquera à l’ISF. Mais à peine le Projet de loi de Finances dévoilé, la réforme de l’ISF soulève déjà de vives polémiques : si la taxation affecte uniquement les biens immobiliers, que se passera-t-il pour les biens de luxe (lingots d’or, bijoux, jets, yachts, etc.) ?

De l’ISF à l’IFI : quand Macron devient le président des riches

En 2018, l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) deviendra IFI (Impôt sur la fortune immobilière). Mais ce changement n’est pas qu’une question de dénomination. Il s’agit d’une réforme qui touchera les modalités de taxation des biens.

L’objectif d’Emmanuel Macron avec l’IFI est de réduire l’ISF. Et pour cela, il choisit de n’appliquer la taxation que sur les biens immobiliers en épargnant les actifs financiers. Et si l’impôt est uniquement prélevé des biens immobiliers, tout ce qui n’est pas de pierre échappera donc à la taxation. Donc les bijoux, les yachts, les voitures de luxe, les jets …

La mesure est considérée comme en faveur des riches. En effet, les propriétaires de toute classe possédant un bien immobilier devront payer un impôt. Par contre, les riches qui s’exposent avec leurs biens de luxe seront épargnés de toute forme de taxation.

Les réactions des députés et de la population ne se laissent pas attendre.

Une nouvelle modalité de taxation pour les « signes extérieurs de richesse »

Pour atténuer la tension générée par cette réforme, les députés ont proposé une nouvelle manière de taxer les riches, une méthode jugée plus équitable.

Ainsi, les députés ont voté pour une augmentation des taxes par voie d’amendement. Et plus encore, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire envisage d’alourdir les taxes pour ces biens considérés comme « signes extérieurs de richesse ».

Le gouvernement attend donc les propositions de la part des députés pour trouver une solution adéquate à cette situation…

Vous aimerez aussi...