Réforme au niveau de la fiscalité et des impôts : que faut-il attendre du gouvernement ?

Dans moins d’un mois, le gouvernement va présenter son projet pour la loi de finances de 2018. Une feuille de route a donc été présentée sur les tribunes du campus d’HEC mercredi 30 août.

Assurance vie, PEL, impôt sur les fortunes et sur les sociétés

Les estrades du campus de l’illustre HEC ont été choisies par le gouvernement pour faire présenter les réformes du budget de 2018.

Pour les grands patrons, la série de réformes dévoilée lors de cette conférence est très importante étant donné qu’elle affecte directement leur budget.

À tour de rôle, sept ministres et leur secrétaire d’État ont participé à la prise de parole pour mettre au clair les réformes prévues.

30% sera à prélever pour l’assurance-vie. Cependant, les assurances-vie moins de 150.000 euros ne sont pas concernées par cette réduction. Ce prélèvement unique et forfaitaire concerne environ les 3 à 4% des contrats.

Concernant le P.E.L (Plan Épargne Logement), les prélèvements forfaitaires uniques peuvent être réduits au bout de douze ans. En gros, rien n’a vraiment changé sur ce point par rapport à celui de 2017.

Quant aux impôts sur les sociétés, l’IS s’est vu descendre de 25% s’il est actuellement aux environs de 30%. Bruno Le Maire prévoit même que d’ici 2019, toutes les sociétés, quelle que soit leur taille, bénéficiera d’une baisse uniforme. Toutefois l’IS avoisinera les 28% pour les entreprises gagnant moins de 500.000 euros d’ici 2018.

L’impôt sur la fortune a aussi eu droit à des réformes. Ainsi la dénomination impôt sur la fortune (ISF) deviendra impôt sur la fortune immobilière (IFI) une fois le projet de loi de finances approuvé.

Vous aimerez aussi...