Plan Vigipirate : Une vigilance accrue

Un troisième niveau d’alerte a été ajouté au plan Vigipirate. L’Elysée peut déclencher ce niveau en cas de menace imminente ou tout de suite après le déroulement d’une attaque terroriste.

La menace terroriste qui continue de planer sur la France a en effet poussé l’exécutif à revoir en hausse les dispositifs de défense et de sécurité nationale. Des hauts dignitaires de ces deux départements réunis autour de François Hollande ont mis sur pied un nouveau plan de renforcement des mesures contre des attaques  terroristes dans l’Hexagone.

La progression des menaces, perçue à travers les arrestations à Strasbourg et à Marseille ont amené l’Élysée à définir un troisième niveau d’alerte plus élevé dénommé « urgence attentat ».

Ce dernier se joint aux deux niveaux déjà établis en 2014, baptisés « Vigilance » pour le premier et « Sécurité renforcée / risque d’attentat » pour le second.

Des nouvelles mesures face à l’évolution du terrorisme

Pour réagir plus rapidement à un attentat ou  à une menace directe d’un acte terroriste, ce troisième niveau consiste principalement en l’activation d’une cellule de crise. Il met en œuvre des mesures exceptionnelles, dont la fermeture des routes, du métro et l’arrêt immédiat des transports scolaires.

Dans l’extrait de la brochure « Vigipirate » publiée par le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale le 30 novembre dernier, ce nouveau dispositif met en place un système de vigilance et de protection maximale face à l’imminence d’attaque terroriste.

Des conditions de mises en œuvre et une diffusion rapide d’informations

Ce troisième niveau peut s’appliquer à l’ensemble du territoire national ou à une zone géographique délimitée. Prévu pour ne pas durer, il est désactivé progressivement dès que la crise s’estompe.

Le niveau prévoit, en plus des nouvelles mesures contraignantes, un renforcement de l’alerte qui peut être combiné avec la diffusion d’informations ou des comportements à adopter via l’application téléphonique SAIP, les différents sites internet institutionnels, la télévision ou encore la radio.

Vous aimerez aussi...