ONPC de France 2 : Manuel Valls n’a pas tenu ses propos sur le 49.3

Reçu par Laurent Ruquier sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché » de France 2, ce samedi, Manuel Valls, l’ancien Premier ministre français, a été attaqué sur sa position changeante concernant l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution.

 

L’ex-Premier ministre veut réformer volontairement

Manuel Valls a affirmé qu’il n’y a pas de crainte que son gouvernement puisse être déstabilisé par une motion de censure en rapport à l’usage de l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution. Il a également ajouté que si certains députés du parti gauche veulent voter la motion de censure de la droite, ils pouvaient le faire puisque chacun devrait prendre ses responsabilités. À en croire ses paroles, ce chef de gouvernement donne même l’impression de vouloir être optimiste en assurant la population que la France va mieux et que les choses vont bien dans le pays puisque même le taux de chômage est en baisse.

Toutefois, il a changé de position ces derniers temps en annonçant que tout ce qui compte pour lui, c’est de pouvoir réformer et qu’il va continuer à réformer en exécutant le travail que les Français attendent de lui. Un revirement qui continue à lui être reproché puisqu’il cherche à présent à supprimer partiellement le 49.3 alors qu’il l’a déjà utilisé à six reprises lors du quinquennat.

 

Manuel Valls n’a pas manqué de faire un plaidoyer complet

Après la déclaration du chroniqueur Yann Moix sur sa déception envers le changement de position de Manuel Valls sur l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution, l’ancien Premier ministre a profité de l’occasion pour se justifier en annonçant qu’il ne cherche pas à le supprimer définitivement, mais à limiter son utilisation, en le consacrant uniquement pour les lois de finances.

Vous aimerez aussi...