Marine Le Pen : un programme présidentiel quelque peu irréaliste

À la fermeture des bureaux de vote dimanche soir passé, la candidate Marine Le Pen peut être soulagée. Avec ses 21 % de vote, elle peut accéder au second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron qui a tenu la tête du classement. Mais malgré qu’elle puisse gagner, il y a de fortes chances que son programme politique ne soit jamais réalisé.

 

Des révisions de la constitution en vue

On a pu entendre la Candidate Marine Le Pen parler et étayer son programme politique pendant ces quelques semaines de courses à la Champs Elysées. Et à bien y réfléchir, il semble qu’elle eût été trop ambitieuse face aux pouvoirs que peut lui conférer son futur poste. Elle propose entre autres une révision de la constitution par référendum : chose qui est impossible sauf en cas de coup d’État. Les articles de ladite constitution obligent. Le danger de l’accès de cette candidate à la présidence se fait de plus en plus ressentir.

 

Un besoin du soutien des parlementaires

Si pour Macron, la faisabilité financière et sociale de son programme est le principal souci, pour Marine le Pen, il s’agirait plutôt d’obtenir les votes du parlement. Cet organe est composé de parties pour et d’opposition. Aussi loin que l’on s’en souvienne, le Front National n’a encore que peu d’alliés dans les partis politiques, et ce, malgré les efforts d’allier les communes et les diverses régions de la France à la cause. À cela s’ajoute un manque d’appui possible du premier ministre qui ne sera pas de son parti politique. La candidate a-t-elle pris en compte toutes les données ? Encore aujourd’hui, elle se lance dans des promesses extravagantes qu’elle devra réaliser avec le concours d’un pouvoir exécutif qui ne sera peut-être pas de la même opinion.

Vous aimerez aussi...