Les kits de campagne de la FN : un accueil assez mitigé

Le parti Front National veut mettre toutes les chances de son côté pour les législatives de juin 2017. Pour ce faire, il propose un kit de campagne à ses candidats. Les prestations sont loin d’être modiques. D’ailleurs, le FN devrait revoir leur prix à la baisse pour cette année : décision judiciaire oblige.

 

Une campagne clé en main, mais pas obligatoire

Chaque année de législative, le FN propose à ses candidats une campagne clé en main. Dans le kit de campagne de ce parti, les candidats peuvent avoir une conception et impression d’un journal de 4 pages de campagne en 50 000 exemplaires, un site-portail internet et une expertise comptable. Le tout pour la modique somme de 5 500 euros. De plus, le parti peut aussi accorder un prêt consenti par le FN à un taux de 5 % sur 9 mois.

Bien sûr, avoir ce genre de kit peut-être un sacré avance pour la campagne. Mais il n’est pas obligatoire de faire appel aux savoir-faire du groupe pour mener sa propagande à terme. On se rappelle d’ailleurs qu’en 2012, 52 candidats de la FN sur 577 ont préféré passer outre le kit du parti.  

 

Des doutes venant de la justice

Les Kits de campagne de la FN sont une problématique actuellement. Le parti a d’ailleurs été traduit en justice à cause de ce genre de prestation. Outre le prix exorbitant des services, ce qui est loin de répondre aux conditions du code électoral, la création des kits laisse les analystes quelque peu dubitatifs. En effet, la prestation est assurée par la société de Frédéric Chatillon, ami intime à Marine Le Pen et ancien dirigeant du GUD. La question se pose alors : ne profiterait-elle pas de quelques bénéfices ?

Vous aimerez aussi...