Les 7 commandements du parti de gauche pour les jeunes!

Service civique et emploi, tels sont les principaux discours des 7 candidats de la Primaire de gauche. Ils planifient une jeunesse avec bonne carrière professionnelle et bonne citoyenneté.

 

Le civisme à l’assaut !

Invités par les Jeunes Socialistes à Paris XXème, les représentants de gauche ont annoncé leurs projets samedi dernier.

Arnaud Montebourg voudrait mélanger les jeunes en les obligeant à passer un service militaire, civil ou humanitaire. En revanche, ces jeunes peuvent créer leur projet grâce à l’appui des organisations et au « prêt d’honneur universel » de 5.000 à 10.000 euros.

Manuel Valls veut également obliger les jeunes à passer un service civique pour six mois. Idem pour François de Rugy où un service de trois mois est requis, un de 6 mois mérite un certificat de compétence et un de 12 mois est récompensé de 12.000 euros utilisables pour un investissement productif.

Benoît Hamon promulgue plutôt l’encouragement que l’obligation. Il compte inciter les jeunes à participer à un service civique, dès le collège et il valoriserait une expérience comme un semestre universitaire.

Sylvia Pine veut fonder un « chantier républicain » où les jeunes doivent présenter des projets respectant les valeurs nationales et incite les jeunes à devenir bénévole lors des temps-libres.

 

L’insertion professionnelle des jeunes est primordiale

Vincent Peillon vise à réduire le taux de chômage, en augmentant à 200.000 le nombre de « garantie jeunes », en reculant l’âge d’apprentissage maximal à 30 ans et en recrutant plus de 4.000 jeunes scientifiques dans les EPST.

Jean-Luc Bennahmias réduirait les charges des employeurs de jeunes en alternance pour que l’alternance soit prisée. François de Rugy voudrait aussi réduire les charges pour groupements d’employeurs recrutant des jeunes.

Manuel Valls offre le revenu décent à partir de 18 ans, s’il n’est actuellement valable que vers 25 ans et pense dédier 1 milliard d’euros par an aux universités. Benoît Hamon, en plus de donner accès au revenu aux jeunes de 18 ans sans exception, il augmente le RSA de 10%, afin d’instaurer le « revenu universel d’existence ».

Vous aimerez aussi...