L’épouse de François Fillon aurait-elle bénéficié d’emplois fictifs ?

Selon les révélations que vient de faire le « Canard enchaîné » la réponse à cette Interrogation est affirmative. L’hebdomadaire a fait quelques révélations, pour le moins, étonnantes.

 

Pénélope Fillon aurait perçu 500.000 € brut

À en croire les révélations du Canard enchaîné dans son édition parue ce mercredi, Pénélope Fillon, l’épouse de François Fillon aurait perçu en huit ans, pas moins de « 500.000 euros brut ». Cette estimation serait une somme des rémunérations perçues par Pénélope Fillon comme attachée parlementaire de son mari ou du suppléant de ce dernier, ainsi que sa rémunération de la part de la Revue des deux mondes. En effet, de 1998 à 2002, elle a été rémunérée sur l’enveloppe prévue pour la rémunération des sénateurs et députés, par son mari, qui était alors député de la Sarthe. Lorsque François Fillon entra au gouvernement, à partir de 2002, son épouse, qui est jusque là sans profession connue, est devenue collaborateur de Marc Joulaud, suppléant de son mari. Les chiffres publiés par l’hebdomadaire font état d’une mensualité comprise entre 6.900 et 7.900 € au profit de Pénélope Fillon en cette période.

 

« Je n’ai jamais rencontré Pénélope Fillon… »

Le Canard rapporte également que lorsque François Fillon est redevenu député en 2012, Pénélope a encore été rémunéré « pendant six mois au moins ». Aussi, entre le 2 mai 2012 et décembre 2013, elle aurait perçu une rémunération de 5.000 € bruts par mois, de la part de la Revue des deux mondes, propriété d’un ami de François Fillon. Interrogé par l’hebdomadaire, Michel Crépu, directeur de la revue, se dit « sidéré » : « Je n’ai jamais rencontré Pénélope Fillon et je ne l’ai jamais vue dans les bureaux de la revue ». Toutefois, il précise que Madame Fillon a signé « deux ou peut-être trois notes de lecture ». « Michel Crépu est mal renseigné » a rétorqué le porte-parole de François Fillon, Thierry Solère, qui confie à 20 minutes : « Pénélope Fillon a été la collaboratrice de François Fillon, oui, elle a travaillé pour la Revue des deux mondes et oui c’est fréquent que les conjoints des parlementaires soient leur collaborateur, à gauche comme à droite ». Il ajouta « Elle a toujours travaillé dans l’ombre, car ce n’est pas son style de se mettre en avant ».

Vous aimerez aussi...