Le Front National: Au nom de la FRAUDE

L’affaire dite des « soupçons de fraude » a commencé depuis 2015 et n’est toujours pas fini. Puisqu’une information judiciaire est ouverte récemment sur certains assistants du Front National.

 

Marine dénonçait une «vaste manipulation politique».

Ce jeudi, une source indiquait à l’AFP qu’il a été confié à des juges d’instruction du pôle financier, une information judiciaire pour faux et usage de faux et travail dissimulé, escroquerie en bande organisée, abus de confiance et recel. Ladite enquête fait suite à celle ouverte en 2015 à l’initiative du Parlement européen sur des assistants du Front National. Il était questions à l’époque, de clarifier les conditions dans lesquelles 20 assistants FN du Parlement européens étaient employés et payés. En réalité, les noms desdits assistants figuraient sur l’organigramme du FN en France alors qu’ils étaient au Parlement. Cette situation laissant entrevoir qu’il était probable que les assistants en questions exécutent d’autres tâches alors qu’ils étaient rémunérés par les fonds européens. Marine Le Pen accusait donc, à l’époque, Martin Schulz, président du Parlement, d’organiser «vaste manipulation politique».

 

Un procès en attente dans l’affaire du financement des législatives de 2012

En août dernier, l’Olaf – Office Européen de Lutte Antifraude – demandait au Parlement européen d’exiger de Marine Le Pen même, le paiement d’une somme de 339.946 euros ; une somme qui correspondait aux salaires ayant été versés à deux des assistants parlementaires du Front National en cause. L’avocat de la présidente du Front National avait annoncé donc des recours. A Jean-Marie Le Pen qui était lui-aussi élu à Strasbourg et à Bruxelles, le Parlement européen exigeait le paiement d’une somme de 320 milles euros. En février 2016, les policiers de l’Oclciff, l’Office anticorruption de la PJ avaient procédé, dans le cadre de l’enquête du parquet, à la perquisition du siège du FN à Nanterre. Le bureau de Gérald Gérin, secrétaire particulier de Jean-Marie Le Pen ainsi que la propriété familiale de ce dernier ont également été perquisitionnés dans la foulé. Précisons qu’un procès du FN et de deux de ses cadres est toujours en attente.

Vous aimerez aussi...