Le FN : vers un changement radical

La défaite est sûre. Dimanche soir, pendant qu’Emmanuel Macron fêtait sa victoire avec son équipe, la FN accuse le coup. Pendant que Marine Le Pen arbore un sourire diplomatique, d’autres se lancent dans le pronostic : à qui la faute ?

 

Le débat de second tour a tout changé

Marine Le Pen était pourtant bien partie dans la course au présidentiel. Elle a atteint les seconds tours avec une confiance inébranlable de ses partisans. Inébranlable ? Pas forcément ! Car après le débat de second tour, la confiance des alliés du FN a viré de bord. Les critiques ont fusé. Selon certains, lors de ce débat, la candidate a foiré en beauté. Elle a montré le visage d’une personne qui été trop rigide, qui ne répondait pas besoins politiques urgents et qui ne présentaient pas d’argument solide. Après ce débat, la course était perdue d’avance pour Marine Le Pen.

Cette défaite est d’autant plus grande qu’elle risque sa place en tant que dirigeante du parti. Elle aura surement du mal à se faire respecter pour les prochains mois.

 

Un changement est de rigueur pour le parti

Ce n’est pas la première fois que le parti FN, et notamment Marine Le Pen, est critiqué. Les experts ont tous parlé d’une nécessité de changement d’équipe. On a pu voir autour de cette candidate, des amis proches et des membres de la famille qui faisait office de conseiller. Philippe Olivier, son beau-frère et Florian Philippot ont souvent été montrés du droit. Des têtes vont tomber, et s’il y a quelqu’un qui risque leur place, cela devrait être ces derniers. La campagne a eu du mal à décoller tant ils ont passé leur temps à attirer simplement l’attention de Marine Le Pen. Mais les concertations commencent à peine.

Vous aimerez aussi...