L’absence de ministère de l’immobilier inquiète le secteur

Les professionnels du secteur de l’immobilier se sont insurgés contre cette nouvelle donne que semble imposer le gouvernement de Macron. Y aura-t-il ou pas une politique de l’immobilier ? Bien sûr que oui, mais la formule ne sera sûrement pas la même si l’on en croit ce qui se fait pour le moment.

 

La nouvelle donne

« Lorsque le logement est en crise, on en parle. Et dès que ça va mieux, tout le monde oublie », ironisait Emmanuelle Cosse, l’ancienne ministre de l’immobilier au sujet de cette inquiétude. Pourtant, ce n’est pas comme si aucune disposition n’a été prise par le gouvernement en cours. D’abord, on apprend que les questions immobilières seront gérées par le ministère de l’Aménagement du territoire.

Est-ce que cela entre en ligne de la France dont rêvait Emmanuel Macron ? C’est-à-dire une France où il ne sera pas obligé d’être propriétaire pour se sentir à l’aise chez soi. Ainsi, il faut présumer que le gouvernement de Macron aura des propositions intéressantes à faire pour aboutir à cet idéal, et l’absence d’un ministère essentiellement dédié à l’immobilier ne constitue pas un frein à cela.

 

La nouvelle politique du logement

Les nouveaux programmes de construction de logements seront ciblés. Pour ainsi dire, les zones qui en ont le plus besoin seront priorisées. Cela devrait permettre de réduire la crise immobilière à l’échelle nationale. Ainsi, le gouvernement espère aboutir à une réduction du prix du logement sur la durée.

Si le gouvernement voit la question du logement sous cet œil, ce n’est pas le cas de tout le monde. Le problème du foncier, selon Vincent Renard, directeur de recherche au CNRS, est l’une des raisons pour lesquelles le secteur de l’immobilier subit des crises. Selon lui, « Les terrains qui viennent sur le marché sont principalement le fait de décès, de faillites d’entreprises ou de séparations familiales ». Dans l’un comme dans l’autre des cas, il faudra bien que le gouvernement de Macron propose des solutions.

Vous aimerez aussi...