Hollande décide de jeter l’éponge et abandonne le poste présidentiel

 

François Hollande est devenu le premier président de l’histoire moderne française à décider de ne pas se présenter à la réélection sous une annonce choquante qui a été faite hier soir et qui ouvre la route à une guerre de succession de la part de  la gauche.

Dans le palais de l’Elysée, L’annonce en direct faite par M. Hollande, le dirigeant le moins populaire dans l’histoire de la France après la 2eme guerre mondiale  avec un taux d’approbation qui a largement diminué, a surpris même son cercle le plus intime.

Ceci offre la chance à son premier ministre, Manuel Valls, de se poser en tant que candidat afin de présider la gauche lors des élections en avril et mai.

Hollande a déclaré : « J’ai décidé que je ne serais pas un candidat », et a ajouter « Dans les prochains mois, mon seul devoir sera de continuer à diriger mon pays. »

Selon les derniers sondages, seulement 7,5% des électeurs voteraient pour Hollande lors du premier tour des élections d’avril, contre 29% pour François Fillon, le candidat de droite récemment élu, et 23% pour Marine Le Pen, présidente du Front national.

Fillon a déclaré que la décision de M. Hollande a montré qu’il était «lucide» sur ce qu’il a appelé «son échec apparent».

Finalement, le retrait de M. Hollande laisse le champ ouvert au parti socialiste qui a commencé à accepter des candidats hier pour une course primaire du parti dû le 22 et 29 janvier. Il s’agit notamment des gauchistes Arnaud Montebourg et Benoit Hamon.

Vous aimerez aussi...