François Fillon ne perd pas espoir

Le candidat de la droite, même très critiqué en ce moment, estime que l’élection présidentielle est « encore gagnable ». Selon lui, cette présidentielle se jouera aux quinze derniers jours du mois d’avril, et il compte bien créer la surprise.

 

C’est encore jouable

Devant les journalistes, le candidat de la droite et  du centre pour le poste de président de la république française, François Fillon, est encore plein d’espoir et affirme que cette présidentielle est « encore gagnante », même si tout porte à croire que c’est fini pour lui. En effet, les rumeurs d’emplois présumés fictifs de Madame Fillon ont vraiment été un coup dur pour lui surtout dans les sondages. Alors devant ces représentants des grands journaux comme le Monde, le Figaro, ou le Point, il ne mâche pas ses mots et dénonce que tout ceci est en grande partie la faute des médias. Il se présente même comme étant un homme en colère contre ces derniers, puisque selon lui, cette affaire qui l’atteint n’est qu’une manœuvre judiciaire mais que tout « était légal ».  L’ex-Premier ministre estime que le parquet national avait «bafoué le principe de la séparation des pouvoirs », quand il s’est saisi de l’affaire. Pour lui,  tout était prêt pour attaquer Nicolas Sarkozy mais comme il n’est pas candidat, c’est logiquement qu’il est la cible.

 

Des critiques sur Macron

A cause de cette affaire qui a commencé sur la première page du  Canard enchaîné, aujourd’hui, le candidat de la droite et du centre est désormais derrière Emmanuel Macron dans les sondages. Dans sa conférence de presse, François Fillon répond à ce dernier en disant qu’il donnera la liste de ses clients si Macron donne la sienne. Il ajoute aussi que « Macron aura des problèmes, il a manié trop d’argent».

En résumer, selon Fillon, rien n’est encore acquis, tout est encore jouable, surtout quand il a encore Nicolas Sarkozy et Alain Juppé dans son dos.

Vous aimerez aussi...