Emmanuel Macron. Comment finance-t-il sa campagne présidentielle ?

Voici la réponse du concerné : « J’ai créé un mouvement en avril dernier et ce mouvement n’a aucune subvention publique, donc chez moi, on ne vit pas du contribuable ». Alors, d’où vient l’argent ?

 

Grâce à des dons

La seule ressource, aujourd’hui, dont dispose le candidat, ce sont les dons de sympathisants. En tout, ils ont été un peu plus de 30000 personnes, avec une moyenne de 50 euros. 160 des donneurs se montrent particulièrement généreux et ont versé plus de 50000 euros (soit 800000 euros, 10% du montant total). Mais en tout c’est déjà une somme important puisque d’après Christian Dargnat, ancien de BNP Paribas chargé de la collecte des fonds, le candidat a déjà reçu près de 8 millions d’euros de dons. On rappelle qu’aucun de l’argent ne viennent d’entreprise puisque la loi sur le financement des partis l’interdit.

Si cette pratique est courante chez les Républicains, elle détonne côté socialiste, c’est pour cela que les adversaires d’Emmanuel Macron s’interrogent sur le profil des donateurs. Et quand ils veulent des noms, le candidat en Marche ! répond : « Ceux qui nous demandent de révéler le nom de donateurs devraient savoir que le secret fiscal s’y oppose ».

 

De prêt personnel

La seule ressource qui provient de dons ne suffit pas. Le candidat vise 16 à 17 millions  pour financer sa campagne, ainsi les 8 millions qui restent vont être empruntés. Voici la déclaration du candidat dans un entretien à paraître lundi et mis en ligne dimanche : « Je suis en train de finaliser un emprunt bancaire personnel de 8 millions pour être en concurrence réaliste avec mes opposants à la présidentielle ». En effet, Emmanuel Macron n’est pas dans la même situation que les partis plus anciens, qui ont un patrimoine leur permettant de négocier un emprunt, ou une trésorerie suffisante leur permettant de prêter eux-mêmes au candidat.

On attend maintenant de voir si les millions, qui vont être dépensés par le candidat en Marche !, vont porter ses fruits et l’amener à la victoire finale. On verra bien…

 

Vous aimerez aussi...