Election 2016 aux Etats-Unis : une entreprise russe a dépensé 100 000 dollars sur Facebook pour influencer les électeurs

Mercredi 6 septembre, le réseau social Facebook a annoncé qu’il a mené une enquête interne quant à l’ingérence russe avant et après la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis. Les responsables ont mentionné l’utilisation de plusieurs centaines de faux comptes, probablement d’origine russe dans l’achat de publicités destinées à stimuler les divisions politiques pendant cette période.

L’enquête a révélé que 100 000 dollars ont été dépensés pour près de 470 comptes pendant près de 2 ans depuis juin 2015. Cette somme, jugée relativement faible, a pourtant permis à  l’entreprise russe de publier des annonces contenant de fausses informations ou dirigeant l’internaute vers des pages qui mettent en avant le même genre de message.

Alex Stamos, le chef de la sécurité de Facebook, a ajouté que ces pages et comptes ont été fermés, car ils représentent une violation de la politique du célèbre réseau social. L’enquête a conclu la connexion entre tous ces pages et comptes plausiblement opérés depuis la Russie. Mais les résultats n’ont pas pu déterminer la connexion entre l’achat des annonces et les actes russes visant à influencer les électeurs.

Facebook a précisé que le problème ne vient pas des annonces à but politique, mais bien de l’origine des comptes. En effet, l’enquête a aussi révélé des faits semblables, mais qui ne constituent pas une infraction. Il s’agit d’une somme de 50 000 dollars dépensée pour 2200 publications d’orientation politique. Elles ont été effectuées par des comptes qui ont une adresse IP aux Etats Unis mais dont la langue a été fixée sur russe.

Le célèbre réseau social  a tenu à partager les résultats de son enquête avec les autorités compétentes pour que Facebook ne soit pas mêlé à ces actes organisés et frauduleux lors des élections présidentielles de 2016 aux Etats Unis.

Vous aimerez aussi...