Donald Trump Jr et WikiLeaks ont eu une conversation bizarre

Le 11 juillet 2017, le New York Post a affirmé que le fils aîné de Donald Trump avait avoué sa rencontre avec une avocate russe, en juin 2016. L’avocate est une proche du gouvernement russe qui disait avoir des renseignements mettant en cause Hilary Clinton. Le Post a confirmé la stupidité de Donald Trump Jr, actuellement âgé de 39 ans.

Une enquête a été lancée

Après la révélation de The Atlantic, ce lundi 13 novembre, Donald Jr s’est retrouvé dans une sale situation. Avec cette révélation datant de la campagne de Donald Trump l’an dernier, son fils avait eu comme correspondance WikiLeaks sur les réseaux sociaux. Les échanges concernaient surtout des conversations piratées du Parti rival. En janvier 2017, les résultats d’une enquête ont mené à une conclusion que le piratage était l’œuvre de la Russie et WikiLeaks servait d’intermédiaire afin de nuire Hilary Clinton.

Une enquête fédérale est en cours sur la possible liaison qui existe entre le gouvernement russe et l’équipe Trump. C’est Robert Mueller qui est à la tête de l’enquête. Par ailleurs, Donald Trump nie cette éventualité jusqu’à maintenant.

Don Jr se défend

Ce lundi 13 novembre, dans la soirée, le fils du Président a mis en avant des captures d’écrans sur sa brève discussion avec WikiLeaks. En effet, le contenu des messages n’a rien de compromettant envers le Parti démocrate. Par contre, l’équipe Trump a affirmé auparavant qu’elle n’avait aucune relation avec le site. Cette affirmation du fils contredit son père.

De son côté, WikiLeaks se défend lui aussi en même temps en affirmant que le site ne peut pas garantir l’authenticité des messages avec Don Jr. Le site prend donc une place neutre entre les débats qui sont lancés.

Pourtant, WikiLeaks semble prendre Parti pour l’équipe Trump en raison de nombreuses suggestions citées dans les conversations entre lui et le fils aîné de Donald Trump.

Vous aimerez aussi...