Crise Usa – Corée du Nord, la Corée du Sud assure qu’il n’y aura pas de guerre

Pas de guerre sur la péninsule ! Le président sud-coréen Moon Jae-In a tenu à être clair sur ce sujet qui, depuis quelques mois, a envenimé la relation entre les États-Unis et la RPDC.

Lors d’une conférence de presse tenue à Séoul le 17 août, le président sud-coréen a rappelé que son pays dispose d’un véto de facto

Séoul est contre toute action militaire provenant des USA

Alors que les deux dirigeants, Kim Jong-un et Donald Trump, ne cessent de proférer des menaces entre eux, les deux pays étant détenteurs de l’arme atomique, la Corée du Sud annonce qu’il usera de son droit de véto au cas où les USA tenteraient une réponse militaire dans la péninsule. Moon Jae-In, le président de la Corée du Sud, souligne qu’il est contre toute action militaire provenant des États-Unis.

Pour rappel, la Corée du Nord a testé deux missiles balistiques intercontinentaux ou ICBM en juillet dernier dans le but premier d’atteindre le sol américain.

Et Trump ne tardait pas à répondre. Dans son discours, le président américain soulignait que l’Amérique répondrait dans la colère et le feu toute autre tentative de la Corée du Nord si celle-ci continue dans sa route. Par la même occasion, Washington a annoncé que son armée est enfin prête en cas d’agression.

Il y a une semaine, Pyongyang a réagi aux réponses de Trump en menaçant à son tour de lancer des missiles en direction de Guam, un territoire américain situé dans la région.

Quant à Séoul, cette rhétorique belliqueuse entre les deux nations le fait craindre. Au cas où le pire se présenterait, la Corée du Sud, qui est à portée de main d’un tir nucléaire, sera la première à subir les conséquences avec des pertes considérables.

Quoi qu’il en soit, la Corée du Sud fera tout son possible pour qu’il n’y ait pas de guerre, car tous les Sud-coréens ont déjà fait l’impossible pour reconstruire leur pays après la guerre de 1953.

Vous aimerez aussi...