Corée du Nord : Moscou soutient le projet onusien de dénucléarisation de Pyongyang

Après les essais réussis de la fusion thermonucléaire le 3 septembre, la Corée du Nord a été frappée d’une nouvelle série de sanctions par le Conseil de sécurité de l’ONU. Destinée à être installée sur des missiles intercontinentaux, la bombe a été évaluée à 70 kt par le ministère de la Défense japonaise. Cette mesure de sanction, initiée par les États-Unis, a bénéficié de l’appui de la Chine et de la Russie.

Plus sévère, cette nouvelle sanction est la huitième de la série

Le 3 septembre, le régime nord-coréen s’est félicité d’avoir réussi sa série de tests sur la fusion thermonucléaire. Pour Pyongyang, son projet de se doter de l’arme ultime est déjà réussi. Les ondes sismiques engendrées par les essais ont été ressenties jusque dans les pays voisins. Aussitôt, son frère ennemi, la Corée du Sud et son allié le Japon ont condamné cet acte. Quant aux États-Unis, ce dernier n’a pas attendu le Conseil de sécurité pour réclamer des sanctions internationales à l’encontre de la Corée du Nord.

De son côté, Pyongyang a tenu ses positions et projette même d’intensifier son programme et surtout d’intégrer la bombe H sur ses missiles intercontinentaux.

Après une semaine de débats, le Conseil de Sécurité de l’ONU a finalement décidé d’adopter lundi 11 septembre toute une série de mesures de sanctions contre Pyongyang. Cette nouvelle sanction, la huitième depuis l’arrivée de Kim Jong-Un au pouvoir, a bénéficié de l’appui de la Chine et de la Russie. L’interdiction totale de l’exportation du textile et la réduction de l’approvisionnement en énergie fossile (gaz et pétrole) sont à la base de cette sanction.

Pour Moscou, bien connu pour être l’un des alliés historiques de Pyongyang, la dénucléarisation de cette dernière est primordiale. Il est inconcevable pour la Russie que la Corée du Nord puisse se doter à son tour de l’arme ultime. Pour l’ambassadeur Vassili Nebenzia, la conduite irresponsable, voire belliqueuse, de la Corée du Nord nuit considérablement à la paix mondiale.

Vous aimerez aussi...