Après la défaite, Nicolas Sarkozy profite des plages paradisiaques thaïlandaises

Une difficulté, plus émotionnelle que financière, attaque les deux partisans de la candidature aux primaires de la droite. Tant bien que mal, Nicolas Sarkozy se voile des médias dans une virée aux îles thaïlandaises, tandis qu’Alain Juppé, lui, préfère le calme de sa région bordelaise,  anéanti devant une campagne qui n’a même pas eu le temps de prendre son élan.

Une virée familiale pour la famille Sarkozy

En compagnie de Carla Bruni-Sarkozy et la petite Giulia, la famille Sarkozy  s’est offert une petite virée dans les plages paradisiaques de la station balnéaire thaïlandaise de Phuket, après la défaite du père de famille dans son ascension politique. Pourtant, le  journal « le Parisien » rapporte que l’ancien président restait aux crochets de son téléphone durant toute la durée du séjour. Autant se dire que Nicolas ne dormait que d’un seul œil, en pensant aux sorts de ses fidèles suiveurs dans la nouvelle équipe de François Fillon. Certains ont réussi à garder le poste, sauf  Frédéric Péchenard, à la fois un ami mais aussi son ex-directeur de campagne et ancien patron de la police. Ce qui est sûr, c’est que l’association Les amis de Nicolas Sarkozy prend fin, mais, l’ancien président pourra tout de même se consoler avec ses bureaux sur le 8ème arrondissement ainsi que 3 de ses collaborateurs.

Pas de virée pour Alain Juppé

« Il n’a pas voulu réagir au renoncement de Hollande, ni à l’entrée en campagne de Michèle Alliot-Marie. Il dit qu’il est en cure » rapporte son directeur de cabinet Ludovic Martinez. Moins doué pour ravaler sa déception, Alain Juppé, lui, a préféré se réfugier dans son fief bordelais après sa défaite au second tour de la primaire de la droite. Un  peu moins expressif sur le sujet, Alain Juppé a même décliné la réunion de son équipe à Paris contre une journée au calme, un peu loin de tout tumulte politique.

Vous aimerez aussi...