Allemagne : un «anti-Trump» élu président

Le nouveau président élu à la tête de l’Allemagne est anti-Trump. Récemment, il tenait des propos particulièrement critiques vis-à-vis du milliardaire à la tête des Etats-Unis.

 

Trump est un « prédicateur de haine »

À l’âge de 61 ans, Frank-Walter Steinmeier est celui qui va prendre les rênes de l’Allemagne dès le 18 mars prochain. Celui qui a été jusqu’à la fin du mois dernier,  Ministre des Affaires Étrangères, a recueilli à l’issu du vote de ce dimanche, 931 voix sur les 1.240 que font les grands électeurs. Il va donc succéder à Joachim Gauck, l’ancien dissident de la RDA communiste. Nous savons que, contrairement à ce qui se passe dans d’autres pays, la fonction de Président en Allemagne a surtout une valeur morale et symbolique. Ici, il n’est pas attribué au président d’importants pouvoirs mais il influence beaucoup de décisions. Or, le social-démocrate est connu pour ses prises de position contre le populisme. Dernièrement il s’est fait remarquer avec des propos résolument anti-Trump. Alors qu’il était ministre des affaires étrangères lors de la campagne électorale américaine, il traita celui qui sera président des Etats-Unis de « prédicateur de haine ».

 

Il compte « défendre démocratie et liberté »

Cependant, Frank-Walter Steinmeier n’évoqua pas les Etats-Unis lors de son premier discours en tant que chef de l’Etat allemand. Il a tout de même déclaré que « lorsque les bases (de la démocratie) vacillent il nous faut plus que jamais les soutenir », principalement en faisant un effort pour « défendre démocratie et liberté ». Juste après son élection, il expliqua sur la chaîne ARD, que « l’histoire de cette République est en réalité le meilleur argument contre le populisme et tous ceux qui croient que parce que le monde est devenu plus compliqué, les réponses doivent être plus simples », faisant ainsi référence à la transition démocratique qu’a connu l’Allemagne après IIIe Reich. Jean-Marc Ayrault, chef de la diplomatie française, a affirmé qu’il accorde à son ancien homologue sa confiance « pour contribuer à l’unité de l’UE ». Quant à Vladimir Poutine, il s’est dit « certain » que Frank-Walter Steinmeier « contribuera au développement des relations russo-allemandes ».

Vous aimerez aussi...