Accord de Paris : les 4 premiers plans pour le climat enfin dévoilés

Pour Nicolas Hulot, la présentation des quatre premiers plans pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris vise avant tout chaque ménage.

La solidarité climatique comme base de stratégie

Pour la France, la concrétisation de l’Accord de Paris ne peut prendre forme que sous quatre points : prime à la casse allongée, un chèque énergie, une prime rénovation et un changement de comportement dans l’usage de la chaudière.

  • Prime à la case destinée aux propriétaires souhaitant passer d’une ancienne voiture polluante à une autre plus écologique. Pour le ministre de la transition écologique, la prime va évoluer de 500 à 1000 euros en 2018. Si auparavant cette décision se limitait aux ménages avec un revenu mensuel très modeste, elle sera généralisée dès l’année prochaine. Le type de voiture concerné par cette décision est les véhicules à moteur diésel construit avant l’année 1997.
  • Le chèque énergie, qui est la seconde mesure, est conçu pour aider plus de 4 millions de ménages dont le revenu est reconnu comme étant très bas et ayant des difficultés à payer leur énergie. Ainsi ce sera une somme comprise entre 48 et 227 euros qui seront directement versés annuellement aux bénéficiaires. Cette mesure solidaire est celle qui tient le plus au ministre.
  • Une prime pour la rénovation d’un bâtiment. Bien entendu, cette prime servira à aider les propriétaires pour le financement des travaux d’isolation.
  • Une aide directe pour le changement de chaudière. Il s’agit là de permettre aux ménages désireux, utilisant de l’énergie fossile (Fioul) à changer vers une autre énergie alternative ou vers l’énergie renouvelable. L’option pour les bois de chauffage, l’énergie solaire ou encore la géothermie est plus encouragée.

Le ministre Nicolas Hulot souhaite ainsi par ce plan de venir en premier lieu en aide aux plus démunis, ceux qui, pour des raisons financières, ne peuvent  opter pour d’autres énergies de chauffage. Si ce plan marche et se réalise comme le décrive l’équipe du ministre, la France pourra bien atteindre sa part d’objectif dans l’Accord de Paris.

Vous aimerez aussi...