Un journal algérien crédibilise une info signée Gorafi ?

Il est certain que le quotidien algérien El Hayat ne connaissait pas vraiment Gorafi. Les journalistes de la maison de presse ont commis l’erreur d’accorder du crédit à une information de Gorafi qui parlait de Marine Le Pen, et l’ont relayé.

 

Quelqu’un a manqué à son devoir

Quand bien même il est permis de relayer une information d’un autre quotidien, il est recommandé de vérifier la source de l’information. C’est ce qui a manqué aux journalistes du quotidien El Hayat, qui se sont rués sur la publication de ce qui n’est pas un journal, mais une plateforme de publication ironique et humoristique.

Et d’ailleurs, l’information dont il s’agit ne faisait que reprendre et adapter des propos de Donald Trump à Marine Le Pen. Le président américain avait fait savoir qu’il avait l’intention de faire construire un mur entre le Mexique et les Etats-Unis. Et voici ce qu’on peut lire à la Une de El Hayat, conformément aux publications de Gorafi : « Le Pen : ‘Je vais construire un mur entre nous et l’Algérie, et cette dernière va le financer’. ».

 

Une histoire invraisemblable pourtant

Si le titre parait scandaleux, le contenu défie toute logique, et cela aurait dû mettre la puce à l’oreille de la rédaction de El Hayat. Un plan comme celui-là : « le président Bouteflika doit réunir au plus vite la somme de 9,36 milliards d’euros, et qu’il fasse parvenir par virement ou mandat postal à l’adresse suivante », dénote largement du manque de sérieux de l’information. Pourtant, El Hayat est tombé dans le panneau.

Le quotidien algérien en a entrainé deux autres dans sa déchéance. Lui accordant beaucoup de crédit, deux quotidiens de niveaux inférieurs, ayant remarqué l’information à la Une de El Hayat l’ont aussitôt relayé. Gorafi est resté fidèle à sa ligne éditoriale en annonçant : « Nous confirmons le rachat du journal El Hayat en Algérie par le Gorafi News Network, une étape de plus dans notre stratégie de globalmédia« , tout en humour.

Vous aimerez aussi...