Roumanie : Les manifestants font pression, le gouvernement flanche

A la suite d’un décret sur l’assouplissement de la législation anticorruption, plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues de Bucarest. Finalement, hier, le gouvernement cède  et annule son décret.

 

Un décret très controversé

Le fameux décret très controversé prévoyait, en effet, l’instauration d’un seuil de 44.000euros pour pouvoir entamer des poursuites pénales pour « abus de pouvoir ». Le  premier bénéficiaire de ce décret n’est nul autre que l’homme fort au pouvoir, qui a été sorti vainqueur de l’élection mais qui n’a pas pu prendre la place de premier ministre à cause d’une affaire de corruption lors de cette élection et de détournement de fonds publics. Ainsi, si on applique le décret, toutes les charges retenues contre lui seront toutes effacées et il sera acquitté puisqu’elles sont au-dessous des 44.000 euros.

Seulement, le peuple roumain ne se laisse pas faire par ces manœuvres du parti au pouvoir depuis 25 ans et s’est mobilisé massivement pour une annulation de ce décret.


Arrivera-t-on à un départ du gouvernement ?

C’est possible si les choses continuent de cette manière. En effet, depuis ces derniers jours, la manifestation ne cesse de prendre de l’ampleur. Et même si, le premier ministre, Sorin Grindeanu, a déclaré que le gouvernement va revenir sur ses pas et va abroger le fameux décret, la plupart des manifestants ne se contente pas simplement de cela. Certes, cette annonce a été accueillie par un tonnerre d’applaudissements par la foule rassemblée devant le siège du gouvernement, mais des dizaines de milliers de manifestants comptaient encore revenir dans la rue ce dimanche pour s’assurer de l’annulation du décret. Parmi les manifestants, il y a même des bruits qui courent comme quoi ils ne s’arrêteront plus jusqu’à ce que le gouvernement tombe.  Voilà une histoire à suivre de près car vu l’ampleur inédite de cette manifestation depuis la chute de communisme, on peut vraiment s’attendre à tout.

Vous aimerez aussi...