Obama contre-attaque Poutine : attention, c’est sérieux !

Les piratages constatés lors des élections présidentielles américaines ne sont pas laissés passer sans intervention par les autorités locales. La sentence tombera durement sur la Russie qui en est le responsable, selon l’annonce du président Barack Obama. Chose promise, chose due, ou presque.

La Russie voulait souiller le gouvernement américain

Après le suffrage présidentiel aux Etats-Unis, plusieurs opinions ont été émises sur le fait que Donald Trump l’ait emporté sur Hillary Clinton. Sur les faits, rappelons que le parti démocrate a été victime d’un brouillage du message d’Hillary. Plusieurs emails ont été modifiés pour salir publiquement, mais abstraitement, les images de la candidate. La dispersion de ces e-mails a causé un aperçu négatif par les électeurs. Peu de temps après, il a été découvert que ces fraudes étaient complotées par la Russie afin de dissuader la population de la validité de l’élection. Obama a tout de suite pris les mesures en avertissant le gouvernement responsable, notamment son président Vladimir Poutine qui est surement à la tête, mais aussi en mettant en garde Trump, son nouveau successeur.

Des sanctions terribles pour cette semaine

L’administration responsable pourrait appliquer l’avertissement de Barack Obama cette semaine selon la presse américaine. Les Etats-Unis ne blagueront pas sur ces châtiments et la Russie les subirait durement. En effet, des sanctions diplomatiques, financières, et même des « vengeances » informatiques sont en cours d’être élaborées et annoncées pour bientôt.

Les cracs de l’informatique responsables des opérations ainsi que tous les complices, voire le gouvernement russe, auront chacun leur part. Ainsi, Poutine devrait se méfier parce qu’Obama le cible particulièrement en tant que coupable dans cette affaire. Quant à Trump, il ferait mieux de se mettre en garde étant donné qu’il est le seul à remettre en question les répressions contre la Russie parmi les membres du parti républicain.

Vous aimerez aussi...