Michael Moore met Donald Trump en garde

Michael Moore a toujours ressenti un mépris à l’encontre Donald Trump et ne l’a d’ailleurs caché. Le réalisateur vient de publier sur son compte Facebook, un long message dans lequel il prévoit pour Donald Trump, une gestion lamentable.

Michael Moore très inquiet

Qu’il vous souvienne que le réalisateur, bien qu’étant un démocrate engagé, avait prédit avant les élections que c’était bien le milliardaire qui allait être élu Président. Il revient encore avec, cette fois, la prévision d’une gestion catastrophique du nouveau président élu durant son mandat. Il reproche surtout à Donald trump le fait qu’il n’assiste pas les réunions sur la sécurité nationale. Dans son message, le réalisateur souligne que, sur les 36 réunions ayant eu lieu, Donald Trump n’avait suivi que « deux ou trois ». Il parlait du fait que le milliardaire préfère « jouer au golf » et « rencontrer des célébrités » plutôt que de se rendre à ses réunions. Michael Moore dénonce également la présence permanente de Trump sur les réseaux sociaux et sa réaction à des choses sans importance telles que la parodie de Alec Baldwin sur l’émission Saturday Night Live.

Une comparaison avec Georges Bush

Michael Moore compare les comportements du président élu à ceux de l’ancien président Georges W. Bush en rappelant que, comme Donald Trump aujourd’hui, Bush n’accordait pas d’attention au briefing de la sécurité intérieure et qu’il avait fini par le payer chèrement. Il racontait « Le 6 août 2001, il était en vacances durant un mois dans son ranch au Texas. Ce matin-là, le Conseil de la Maison Blanche lui a fait parvenir son briefing hebdomadaire concernant la sécurité du pays. Il y a jeté un œil, l’a mis de côté et est allé pêcher le reste de la journée, écrit-il. Le titre de ce rapport de sécurité était : BEN LADEN EST DETERMINE A FRAPPER AUX ETATS-UNIS. Sur la première page, il était indiqué comment Ben Laden ferait : avec des avions. George W. Bush n’a pas quitté le ranch pour retourner travailler durant quatre semaines. La cinquième, Ben Laden a attaqué les Etats-Unis avec des avions, le 11 septembre. »

Le réalisateur finissait son message en adressant directement à Trump, qu’en cas de nouvelle attaque, il serait « responsable »

Vous aimerez aussi...