Madonna a participé à la marche des femmes et appelle à une « révolution de l’amour »

Plus de deux millions de personnes, bien sûr avec une majorité féminine, ont participé aux marches des femmes ce samedi. A Washington, plusieurs personnalités ont pris la parole y compris Madonna qui appelle à une « révolution de l’amour » pendant son discours.

 

« C’est le début d’un changement plus que nécessaire »

A peine arrivé à la maison blanche, le nouveau président Donald Trump, doit faire face à une opposition sans précédente. Un million de personne ont défilé, samedi 21 janvier,  rien que dans la capitale pour une marche dite « la marche des femmes ». C’était surtout une marche pour lancer un message direct à Trump comme quoi il n’est pas le bienvenu.

Cette marche s’est transformée en un meeting géant, au cours duquel la chanteuse Madonna a pris la parole. Coiffée d’un bonnet noir, elle a accueilli la foule par ces mots : “Êtes-vous prêts à secouer le monde ? Bienvenue à la révolution de l’amour!”. Après, elle a incité les millions de femmes américains à ne jamais accepter la nouvelle tyrannie qui est en train de prendre place doucement. Avant de faire son show, elle a déclaré que « c’est le début d’un changement plus que nécessaire » car  même si le bien n’était pas sorti vainqueur de l’élection, il finira par l’emporter. Elle a chanté deux de ses chansons  durant cette journée, « Express yourself » et l’autre dédié spécialement au milliardaire, « Human Nature ».

 

De nombreuses célébrités ont suivi le cortège

On connaît Miley Cyrus, Madonna ou Amy Schumer qui ont été toujours des farouches opposants à Donald Trump, mais samedi, elles n’étaient pas les seules à avoir battu le pavé. En effet, il y avait plusieurs stars comme Alicia Keys, Michael Moore, ou encore Scarlett Johansson qui ont aussi participé au meeting géant. Ils ont tous livré des discours reniant le nouveau président ainsi que des mots pour les droits des femmes. « Je ne pense pas que (Trump) ait accédé au pouvoir. Le pouvoir est ici », a lancé le cinéaste Michael Moore. A la manière d’un slam, Alicia keys, elle, a réalisé un très beau discours aux accents révolutionnaires. Comme à son habitude, l’accusé, lui, leur répond toujours en leur demandant pourquoi elles n’étaient « pas allés voter » le 8 novembre.

Vous aimerez aussi...