L’otan va rejoindre la coalition anti-EI

Après un an de tergiversations donc, les 28 pays membres de l’Otan  ont décidé une coalition internationale contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

 

L’Otan va rejoindre la coalition mais…

Les Etats-Unis a la tête de cette coalition,demandé depuis plus de 12 mois  que l’Otan soit membre à part entière. Finalement ce sera donc le cas si on croit la déclaration de son secrétaire général Jens Stoltenberg. Selon lui, l’Otan va rejoindre la coalition internationale contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) ; une déclaration qui survient seulement à quelques heures de l’un sommet où les Etats-Unis seront représentés pour la première fois par le nouvel hôte de la Maison Blanche, Donald Trump. Jens Stoltenberg a assuré que l’organisation formée par 28 pays « enverra un fort message politique d’unité dans la lutte contre le terrorisme ». Seulement, il a été très clair sur le rôle que tiendra l’Otan. « Cela ne signifie pas que l’Otan s’engagera dans des opérations de combat », disait-il lors de la conférence de presse à Bruxelles. Ce dernier a aussi expliqué l’avantage de cette décision, Selon lui, en devenant membre à part entière de la coalition, l’Otan pourra bénéficier « d’une meilleure plateforme pour se coordonner » avec la coalition.

 

Au menu

Cette décision, prise mercredi au niveau des ambassadeurs des pays de l’Otan, doit encore être entérinée par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Alliance atlantique réunis jeudi à Bruxelles, selon des responsables de l’Otan. Au menu de ce jeudi, il va aussi y avoir une cérémonie de remise des clés du nouveau siège de l’Alliance, puis un diner de travail entre les 28 chefs d’Etat et de gouvernement de l’Alliance atlantique. Puisque Donald Trump a longtemps affirmé que l’Otan était « obsolète » parce qu’elle ne s’occupait pas suffisamment de la lutte antiterroriste, c’est aussi certain que ce sommet va aussi être l’occasion d’adopter un plan d’action sur ce sujet.

Vous aimerez aussi...