La victoire de Donald Trump confirmée ce lundi par le collège électoral

Jusqu’à hier, Donald Trump n’était pas encore, techniquement, le président des Etats-Unis. Après avoir gagné le scrutin du 8 novembre, il fallait attendre le vote du collège électoral pour la confirmation d’une victoire définitive. Ce qui a été fait hier.

 

Plus de doute désormais

Depuis quelques jours, on se posait bien de questions sur le sort qui serait réservé à Trump au soir de ce lundi 19 décembre. Plusieurs faits justifiaient ces interrogations. En effet, selon la CIA, Poutine aurait orchestré des cyber-attaques le jour du scrutin pour favoriser l’élection de Trump. De plus, des doutes subsistent sur les conflits d’intérêt qu’il pourrait y avoir entre le règne du milliardaire à la maison blanche et la gestion de son empire. Une pétition avaient même été signée par près de 5 millions de personnes pour supplier les 538 grands électeurs de voter contre le républicain. Tout ceci faisait qu’on attendait avec impatience la journée de ce lundi. Mais finalement, il n’y aura pas eu trop de surprises. Donald Trump a été simplement confirmé comme le Président des Etats-Unis pour les quatre années à venir.

 

Des défections dans le camp des démocrates.

Ce lundi, la majorité des membres du collège électoral ont donné leur voix à Donald Trump. Selon les décomptes à l’occasion du vote, le milliardaire avait atteint déjà le cap des 270 grands électeurs en fin d’après-midi. Ce qui vient mettre fin à tout espoir des démocrates de barrer la route au républicain. En effet, les grands électeurs n’étaient pas contraints de respecter le mandat à eux confié. Mais comme à chaque fois, la plupart a été fidèle à leur mandat. Le paradoxe de l’histoire, c’est que, toujours en observant les décomptes partiels des journalistes américains, les rares défections lors de ce vote étaient plus du côté des démocrates que de celui des républicains. Il apparaît que même dans l’Etat de Washington où Hilary Clinton a eu une victoire écrasante, un tiers des grands électeurs n’aurait pas voté en faveur de la candidate démocrate.

Vous aimerez aussi...