La valeur des investissements immobiliers en Espagne augmente de 70%.

En passant de 3.5 milliards € au premier semestre en 2016 à 6 milliards € au premier semestre de cette année 2017, l’Espagne a vu une évolution record de son marché.

Un marché soutenu par les investisseurs étrangers qui acquiert des biens pour des résidences secondaires ou encore dans l’optique d’une expatriation au soleil ce qui est notamment le cas  des retraités et les travailleurs nomades.

D’après  le Conseil National du Notariat, 122.827 biens ont été vendus au 1er trimestre 2017 dont 19.805 achetés par des étrangers qui optent en priorité pour les provinces d’Alicante et Malaga avant la capitale ou Barcelone.

 

Une augmentation qui sera constante et pérenne

Selon Moody’s cette hausse devrait se poursuivre avec une hausse des logements de 5% annuellement pour les trois prochaines années au minimum. Malgré le fait que les banques sont devenues extrêmement exigeantes dans l’attribution  des crédits hypothécaires.

Il est judicieux de favoriser les investissements urbains en nette augmentation avec une hausse de 6.2% au premier trimestre 2017.

 

La majorité des acteurs recommande les investissements en Espagne.

Tous les indicateurs sont au vert et par conséquent il est encore temps d’investir en Espagne. De nombreuses banques comme le groupe Suisse UBS oriente leurs clients à investir dans la péninsule ibérique, en particulier dans l’hôtellerie et l’immobilier de bureaux localisés de préférence dans les grandes métropoles. UBS précise que la récupération du marché immobilier liée à la crise de 2008 est importante en raison d’une croissance économique accrue et des taux d’intérêt attractifs.

L’Espagne est pour le moment dans un cycle immobilier où la croissance sera pérenne jusqu’à que ce cycle arrive à maturation.

 

Comme avant la crise.

Concernant le secteur de la construction dans de nombreuses régions les prix pratiqués commencent a être similaire à ceux d’avant crise

Vous aimerez aussi...