La fin du système gouvernemental de la Roumanie

Il n’est plus question de garder le gouvernement actuel pour les Roumains ! Ils ont bien connaissance de ce qu’ils avancent et soutiennent que sans la mise à mort du régime actuel, la corruption continuera à ravager le pays. La démission du gouvernement est demandée et des manifestations sont organisées à cet effet.

Une manifestation de masse …

C’est environ 80 milliers de personnes qui ont envahi les rues. Ces manifestations dans les grandes villes de Roumanie ont vu la participation de nombreuses familles et des jeunes lassés de faire confiance au système social-démocrate de l’exécutif actuel. Il est maintenant temps de faire place à un état de droit, soulignent-ils.

Habillés en couleur bleue, jaune et rouge, les manifestants ont mis en avant le drapeau roumain dimanche dernier. Illuminé par la lueur des téléphones portables, l’effet était sensationnel, et le message à passer était la démission d’un gouvernement désigné comme étant une entrave à la lutte contre la corruption.

Le siège de la place de la Victoire

50.000 manifestants se sont regroupés à Bucarest pour faire entendre leurs voix. « Voleurs », « démission », sont les mots les plus prononcés en chœur. La situation est critique pour les Roumains qui ne demandent qu’à être dirigés par des gens vertueux. Et ils n’hésitent pas à venir de loin, voire faire des centaines de kilomètres pour faire entendre leurs désirs.

Les Roumains renversent le gouvernement

Il n’a fallu qu’un mois au gouvernement du parti social-démocrate (PSD) pour s’attirer les foudres de la population.  Le fond du problème est que le gouvernement en question voulait sournoisement amoindrir la portée de la législation contre la corruption. Ainsi, les personnes inculpées pour corruption devraient juste s’attendre à des peines de mineures et même éviter la prisant si l’objet du délit ne dépasse pas la somme de 44.000 euros.

Vous aimerez aussi...