La dette grecque sera « explosive » sur le long terme, annonce un rapport du FMI

Les grecques risquent d’avoir de sérieux ennuis avec le FMI, surtout en ce qui concerne le troisième plan d’aide à la dette. Il est annoncé que le remboursement semble illusoire, même si le pays s’acquittait de toutes les conditions qui lui sont actuellement imposées.

 

Des réformes inutiles

Cette conclusion est contenue dans un rapport qui sera publié au début du mois de février par le FMI. Selon les termes du rapport, « La dette grecque est totalement intenable. Même avec une application pleine et entière des réformes approuvées dans le cadre du programme, la dette publique et les besoins de financement vont devenir explosifs sur le long terme ». En effet, à l’heure actuelle, la dette de la Grèce équivaut à 180% de son PIB, et il est prévu qu’elle atteigne les 275% en 2060 si les choses évoluent à ce rythme.

Les réformes engagées actuellement par le pays sur initiative et imposition du FMI et de la zone Euro ne semblent pas avoir porté un vent salvateur sur la Grèce. Sans compter que le FMI a, conformément à son propre mode de fonctionnement, violé ses protocoles, puisque, pour octroyer un prêt, il faut que l’institution juge que le requérant a les ressources pour rembourser. Or ici, à deux reprises, la Grèce s’est révélée incapable d’honorer ses engagements.

 

Alléger la dette ?

Il est pensé, du côté du FMI, de procéder à une extension des maturités des prêts jusqu’en 2070, en plus d’un prolongement de la durée de grâce à 2040. Mais le FMI reste conscient du fait que cela ne suffira pas pour sortir la Grèce de la zone rouge, raison pour laquelle il exhorte les pays de la zone Euro à « proposer des mesures d’allègement plus crédibles », peut-on aussi lire dans le rapport.

Vous aimerez aussi...