Groupe Etat islamique : 60% de territoire en moins en Irak et en Syrie

Cela fait maintenant trois ans que le califat a été proclamé à Mossoul. Le 29 juin dernier, un cabinet spécialisé a publié une étude selon laquelle  le groupe Etat islamique ne disposerait plus que de 40% de son territoire depuis l’année dernière. Les djihadistes auraient également perdu 80% de leurs revenus depuis le mois de janvier 2015.

Un affaiblissement du groupe Etat islamique

A l’origine, le territoire contrôlé par le califat s’étendait à 90 000 km², englobant l’Irak et la Syrie. Aujourd’hui, des points clés comme la mosquée symbolique d’Al-Nouri à Mossoul est retombée entre les mains de la coalition, qui encercle également Raqqa, en Syrie. Le recul du groupe Etat islamique est désormais évident, puisque le territoire en sa possession ne s’étend plus qu’à 36 200 km². L’étude du cabinet IHS Markitun montre que le projet de gouvernance du califat est un échec, et va plus loin en prédisant que le groupe Etat islamique ne survivrait pas une année de plus. La firme londonienne prévoit la libération des villes toujours sous contrôle du califat d’ici fin 2018.

Le budget du groupe Etat islamique a subi une baisse considérable, de l’ordre de 80%, depuis cette année. En effet, si en 2016 il disposait de 81 millions, aujourd’hui ce montant est réduit à 16 millions de dollars. La principale cause de coupe budgétaire est la perte des villes fortement peuplées telles que Mossoul où les djihadistes s’adonnaient à des confiscations et prélevaient des taxes sur les habitants. Il y également la perte des zones pétrolières comme Homs et Raqqa où les revenus pétroliers ont d’ailleurs diminué de 88% par rapport à l’année 2015.

Le califat adopte de nouveaux modes de combat

Malgré l’optimisme de l’étude du cabinet IHS Markitun, le journaliste Franck Genauzeau affirme que le groupe Etat islamique peut encore avoir quelques tours dans son sac. Il fait notamment remarquer que les djihadistes adoptent de nouveaux modes de combat en se mêlant aux civils par exemple. Ils ont en effet réussi de cette façon à quitter Mossoul il y a quelques jours, pour reconstituer quelques cellules dormantes et ainsi repasser à l’attaque. Il y a donc encore fort à faire pour parvenir à sécuriser entièrement la ville dans un futur proche.

Vous aimerez aussi...