Etats-Unis : le chinois ZTE va devoir payer une amende de 1,2 milliard de dollars

Le géant chinois des télécommunications a été condamné pour export de marchandises vers l’Iran et la Corée du Nord. Pour cela, les Etats-Unis ont imposé mardi une amende de 1,2 milliard de dollars au groupe chinois. A cause de cette décision, ZTE entre maintenant dans le cercle des entreprises étrangères sanctionnées pour avoir eu des relations commerciales avec  des pays non conseillés.  

 

Exportations illicites, sanctions importantes

Et oui, les explications du secrétaire au commerce américain, Wilbur Ross a été très claires: « Nous avertissons le monde entier: fini de jouer ». Il ajoute: « Ceux qui contreviennent aux sanctions économiques ne resteront pas impunis et endureront les pires conséquences ». ZTE a vraiment ressenti la vérité de ces paroles. En effet, le groupe a longtemps dissimulé les vraies informations aux autorités sur des malversations, mais, aujourd’hui, le groupe a finalement plaidé coupable. Ces malversations étaient des transactions totalisant plusieurs « centaines de millions de dollars » entre 2010 et début 2016, sur des équipements, des technologies américaines ultra-sensibles, et qui a été réexportés vers ces deux pays. On rappelle que l’Iran et la Corée du Nord ont été sanctionnés par les américains pour leurs programmes militaires et leurs violations des droits de l’homme.  
Maintenant, les sanctions tombent, le géant chinois est obligé de verser 1,2 milliard de dollars à la réserve fédérale américaine, avec  892 millions de dollars dans l’immédiat.

 

ZTE n’est pas la première  

Toutefois, ZTE n’est pas la première entreprise étrangère à avoir été fortement sanctionnée par les américains. Avant lui, il y avait déjà de gros clients, comme BNP Paribas qui a dû verser jusqu’à 9 milliards de dollars d’amende. Il y avait aussi, Schlumberger, un groupe de services pétroliers franco-américain, qui a accepté de verser 232 millions de dollars. Un point commun ? Ils ont tous violé l’embargo imposé par les Etats-Unis contre certains pays.
Certes, l’affaire ZTE semble ne pas être trop un problème surtout après que les dirigeants du quatrième groupe mondial dans les télécoms ont fait leurs excuses, mais, la relation entre la Chine et les Usa semble, elle, aller de plus en plus mal.   

Vous aimerez aussi...