Donald Trump a fait le grand ménage

Plus de 27 collaborateurs ont démissionné

Il y a un an, Donald Trump est élu président des États-Unis. Dans l’émission The Apprentice, « tu es viré » est le mot préféré de Trump. Après son élection, ce dernier a fait le ménage en seulement un an. De ce fait, 27 collaborateurs ont déjà pris la porte !

Tom Price

Price a été le secrétaire à la santé au sein de l’administration présidentielle depuis le 10 février jusqu’au 29 septembre 2017. Ce dernier a dû démissionner, car il a tendance à voyager à bords des avions privés. En effet, ses dépenses atteignaient les 400 000 dollars. De plus, pour des vols à l’étranger, il prend de temps en temps des avions militaires, auxquels la Maison-Blanche paye les frais atteignant 500 000 dollars. Le secrétaire avait essayé de se faire pardonner en remboursant 52 000 dollars, mais finalement, la porte l’attendait au bout de 232 jours de service.

Stephen Bannon

Celui-ci a été le conseiller stratégique du président depuis 13 novembre 2016 jusqu’au 18 août 2017. Après 278 jours de service auprès de Donald Trump, le président a été contraint de le renvoyer en raison d’une réorientation de la ligne politique. En effet, Bannon était l’une des personnes qui ont soutenu la campagne électorale de Trump. Lors de l’attentat à Charlottesville, l’ex-conseiller n’a pas pris parti :  Trump a décidé de le pousser dehors.

Anthony Scaramucci

L’homme a été le directeur de la communication de Trump depuis le 21 juillet jusqu’au 26 juillet 2017. Etant en activité seulement pendant six jours, il a été contraint de quitter son poste après avoir divulgué une interview dans laquelle il lâche des injures sur plusieurs collaborateurs de Trump.

Reince Priebus

Celui-ci a été le secrétaire général de la Maison-Blanche depuis le 13 novembre 2016 jusqu’au 28 juillet 2017. Depuis sa mise en fonction, il est estimé par le président lui-même la faiblesse du gouvernement. De plus, Priebus est inculpé de divulgation d’informations confidentielles. Actuellement, on ne connait pas vraiment le poste de ce dernier, mais il travaille toujours pour Donald Trump, selon Fox News.

James Comey

Comey a été le directeur de FBI depuis le 4 septembre 2013 jusqu’au 9 mai 2017.  Trump l’a limogé pour rétablir la confiance au sein du FBI. Cette décision fait suite à l’enquête que l’ancien directeur du FBI a menée sur les relations entre la Russie et Trump.

Sean Spicer

Après 210 jours de service en tant que porte-parole de la Maison-Blanche, soit depuis le 22 décembre 2016 jusqu’au 21 juillet 2017, il a dû quitter l’équipe Trump. La prise de fonction du nouveau directeur de communication, Anthony Scaramucci a engendré une mésentente entre Spicer et Donald Trump. Cette mésentente a poussé le porte-parole de la Maison-Blanche à la démission.

Michael Dubke

Dubke a été le directeur de la communication dans l’équipe de Donald Trump depuis le 6 mars jusqu’au 18 mai 2017. Selon son affirmation, il a remis sa lettre de démission pour des raisons strictement personnelles. Par contre, les observateurs ont plutôt remarqué que cela pourrait être le résultat d’un manque de confiance entre collègues.

Mike Flynn

Conseiller à la sécurité nationale, depuis le 18 novembre 2016 jusqu’au 13 février 2017, Mike Flynn a été limogé de ses fonctions, car le ministre de la Justice a jugé que celui-ci pourrait céder à des chantages venant de la Russie.

Sally Yates

Étant ministre de la justice par intérim, depuis le 20 janvier jusqu’au 30 janvier 2017, il a été renvoyé de son poste en raison de son non-soutien au décret présidentiel anti-immigration.

Katie Walsh

La chef adjointe du cabinet de la Maison-Blanche a dû démissionner après que l’Obamacare n’ait pas été abrogé. Elle a tenu ce poste depuis le 20 janvier jusqu’au 30 mars 2017, soit 69 jours. Pour rester au service du président, Katie Walsh a convergé vers America First Policies.

Vous aimerez aussi...