Catalogne : Carles Puidgemont, celui qui mène le combat pour l’indépendance catalane

Dernièrement, le visage d’un homme apparaît souvent dans tous les médias lorsqu’il est question de la lutte indépendantiste catalane. Il s’agit de Carles Puidgemont, président de la Généralité catalane depuis 2016. Il est à l’origine du référendum du 1er octobre. Et rien ne semble l’arrêter dans son combat pour l’indépendance de la région.

Carles Puidgemont, un indépendantiste acharné

Dimanche 1er octobre, les Catalans sont mobilisés pour aller voter, un vote qui pourra changer à jamais leur destin. Ce référendum les invite à choisir s’ils sont favorables ou non à l’indépendance de leur région, rattachée à l’Espagne jusqu’à présent.

A l’origine de ce référendum : Carles Puidgemont, président de l’exécutif catalan. Celui-ci s’oppose à l’idée que la Catalogne reste rattachée à l’Espagne. Le « doit de s’affirmer » est alors revendiqué par les indépendantistes catalans, avec à la tête Carles Puidgemont.

Son obstination est telle qu’il était même allé jusqu’à mobiliser tous les moyens possibles pour atteindre un bureau de vote ce dimanche 1er octobre, jour du référendum.  Le bureau de vote de Gérone étant fermé par les policiers, le président de la région catalane a réussi à s’introduire dans un autre bureau à Cornella del Terri qui se trouve à quelques kilomètres du premier.

Un militant historique

L’Indépendance de la Catalogne, Carles Puidgemont en a rêvé depuis qu’il était étudiant. A cette époque, il était membre d’un mouvement qui milite pour la défense de la culture catalane, La Crida. Ses études finies, Carles Puidgemont intègre le monde du journalisme d’où il continue de lutter pour cette indépendance qui lui est réellement chère. Un voyage en Slovénie en 1991 a nourri son militantisme, voyant en ce pays l’exemple que pourrait suivre son pays d’origine, la Catalogne.

Il a continué à être une des figures politiques de la Catalogne en devenant député en 1981 puis maire de Gérone, la ville d’où il est originaire, en 2011.

En 2016, Carles Puidgemont devient le président de la Généralité catalane. Il s’est porté candidat en portant la couleur du parti Junts pel Si (Ensemble pour le oui).

Depuis, Puidgemont est la bête noire du gouvernement central. Ses luttes pour l’indépendance de la région catalane l’ont amené à s’opposer au régime de Mariano Rajoy. Et rien n’indique que la lutte prendra fin pour bientôt. L’affaire reste à suivre…

Vous aimerez aussi...