Berlin : l’attentat du marché de noël était en réponse à un appel

Mardi dernier, l’Etat islamique a revendiqué l’attentat au camion du marché de Noel. Seulement, ce que le message traduit ne ressemble pas trop à ce à quoi on peut s’attendre de la part du Daesh.

Une revendication qui se rapproche d’une autre

Wassim Nassr, journaliste et auteur du livre Etat Islamique, le fait accompli parut aux éditions Plon, faisait déjà remarquer la similitude de ce message revendicatif de l’attentat de Berlin avec le mode opératoire d’autres attentats dans d’autres pays. « Un soldat de l’EI a commis l’opération de Berlin en réponse aux appels à cibler les ressortissants des pays de la coalition internationale », ainsi est libellé le message de l’Etat Islamique.

Le journaliste fait entendre que ce même message aurait pu induire les terroristes à commettre les attentats de Nice et de Magnanville. Il apparaît donc que l’Etat islamique n’a pas lui-même été à la manœuvre des attentats en question et qu’il s’agit en fait d’actes de violence en réponse à l’appel d’Abou Mohammed al-Adnani alias Cheikh Adnani, un des membres influents de Daesh. D’ailleurs l’un des terroristes, Larossi Abballa, auteur de la prise d’otage des Yvelines, déclarait sur Facebook Live : « On a répondu favorablement à cheikh Adnani. ».

Un appel au meurtre

Le message dont il s’agit remonte à 2014 avant que son auteur, Cheick Adnani, ne soit tué par une frappe de la coalition qui lutte contre Daesh. Le message demandait clairement à tous les partisans du mouvement Daesh de bien vouloir ôter la vie à n’importe quel non croyant Américain ou Européen, ou à au moins un citoyen ressortissant de l’un des pays qui se sont alliés à la coalition contre Daesh. Afin d’y parvenir, une idée apparaissait dans le message : « Renversez-le avec votre voiture. ». On déduit donc facilement que cette idée à surement inspiré l’attentat de Berlin.

Vous aimerez aussi...