Arabie Saoudite : Le permis de conduire enfin accordé aux femmes

Alors que jusqu’alors, les femmes saoudiennes n’avaient pas le droit d’être au volant d’une voiture. Le roi saoudien vient de lever ce tabou ancré depuis d’antan dans les pratiques en Arabie Saoudite. Dès à présent, les femmes ont le même droit que les hommes pour le permis de conduire.

L’Arabie Saoudite : un pays ultraconservateur

L’autorisation de conduire accordée aux femmes est une grande révolution si l’on parle de l’Arabie Saoudite. La raison est que ce pays est classé parmi les pays les plus conservateurs au monde. De par ce conservatisme, les règles interdisent à une femme de conduire.

Le royaume saoudien fonctionne suivant une vision de l’islam assez rigoureuse. Cette vision dicte toutes les pratiques quotidiennes des Saoudiens. Et en dehors de cette interdiction de conduire, les femmes doivent également se soumettre à plusieurs autres règles : le port du Habaya (un tissu qui ne laisse apparaître qu’une partie du visage) ou le placement sous la tutelle du père ou du frère.

Mais les femmes saoudiennes ne se laissent pas faire. Des révoltes envahissent les réseaux sociaux pour réclamer leurs droits.

Ains, autoriser les femmes à conduire reste un geste non moins insignifiant de la part du roi Salmane.

Un geste salué par la Communauté internationale

Mardi 26 septembre, le roi Salmane met en place un décret qui ordonne de délivrer un permis de conduire à tout Saoudien, homme ou femme. Un décret qui entrera en vigueur au mois de juin de l’année 2018.

Dès l’annonce de cette décision, les hauts responsables de la Communauté internationale se succèdent pour saluer le geste du royaume saoudien. Le Royaume-Uni, les États-Unis, l’ONU et la France y ont tous vu une avancée en matière de droits des femmes et dans le cadre de la promotion de l’égalité des sexes.

Cette décision s’inscrit également dans le projet du royaume saoudien qui compte rejoindre la « Commission de la condition de la femme des Nations Unies » en 2018. Elle est née de l’initiative du prince Mohammed ben Salmane avec son programme de réformes économiques et sociales.

Et c’est surtout une grande victoire pour les militantes saoudiennes qui se battent depuis une décennie afin d’abolir au moins une partie des restrictions qui leur sont imposées.

Vous aimerez aussi...