200 membres du KKK abandonnent l’organisation pour un noir

Musicien afro-américain à la retraite, Daryl Davies est allé à la rencontre des membres du Ku Klux Klan. Il y a passé les 30 dernières années de sa vie et a réussi à convaincre 200 membres de quitter l’organisation prônant la suprématie de la race blanche.

Une amitié est née entre le musicien noir et les membres du KKK

Ayant sillonné les Etats-Unis pour avoir une réponse à sa question, Daryl Davies n’avait pas pour but de convaincre ces adeptes de quitter l’organisation Ku Klux Klan. En effet, il voulait seulement que ces derniers répondent à sa question : « Comment peut-on me détester alors qu’on ne me connaît même pas ? ».

Durant les trois décennies qu’il a passé à la rencontre des membres de KKK, Daryl Davies est devenu ami avec 200 d’entre eux. « Je leur ai donné une chance de me connaître et je les ai traités de la manière dont ils voulaient être traités. Ils en sont arrivés à la conclusion que cette idéologie n’était pas la bonne » a-t-il confié.

Le pouvoir de la communication

Grâce à ses entrevues avec ces 200 personnes, Daryl Davies prouve qu’une bonne communication peut changer les idéologies. Effectivement, cette méthode a permis à cet homme noir de convaincre de fervents adeptes de la suprématie de la race blanche de changer d’avis et de tourner le dos à leur organisation.

De par cette histoire d’amitié atypique et insolite est né un documentaire sorti ce mois-ci. Intitulé « Amitié accidentelle : Daryl Davis, Race et Amérique », ce reportage retrace l’histoire de la rencontre entre ce musicien afro-américain et ces membres du Ku Klux Klan. On peut y retrouver les déclarations suivantes : « Je leur ai donné une chance de me connaître et je les ai traités de la manière dont ils voulaient être traités. Ils en sont arrivés à la conclusion que cette idéologie n’était pas la bonne. […] Je suis heureux que quelque chose de positif ressorte de mes entrevues et mon amitié avec eux ». Comme quoi, la communication est primordiale pour avoir une bonne relation.

Vous aimerez aussi...