Un robot-rédacteur chez Guy Hoquet.

Enfin, le groupe d’agence immobilière français a une solution à ses problèmes. Avec une association avec Syllabs et l’agence 1min30, ils ont pu développer un robot-réducteur avec une mission très cruciale vu le contexte actuel.

La raison pour laquelle Guy Hoquet a besoin d’un robot-rédacteur

On sait tous maintenant que le monde est à la recherche constante d’information. Pour mieux attirer alors les clientèles, il faut avoir plus que des annonces, il faut produire des contenus de valeur, qui va correspondre exactement à leurs attentes. Le groupe Guy Hoquet possède un total de 450 agences, alors, certes il peut engager 450 rédacteurs soit un par agences pour faire ce travail énorme, mais non ce sera trop du gâchis. Ainsi, dans le but de chercher une solution plus adéquate, il a fait appel à l’agence 1min30 et Syllabs, une entreprise dans les technologies et analyse sémantique informatisée. A la fin, ils ont pu fabriquer un robot-rédacteur qui est programmé pour faire des tâches prédéfinies : collecté, trié et organisé des millions de sources pour les transformées en des centaines d’articles quotidiens. Finalement, ces articles, qui ont des contenus riches et vraiment personnalisés, vont être publiés sur les sites des différentes agences pour attirer encore plus de client potentiel.

 

Plus besoin de journalistes ?

Certes, après la lecture du paragraphe ci-dessus, c’est normale qu’on peut avoir l’idée comme quoi il n’est plus alors nécessaire d’avoir des journalistes puisqu’un simple robot peut faire leur boulot, mais non, c’est totalement fausse. Un robot, ce n’est nul autre qu’un exécuteur de programme qui s’appuie sur des bases de données, donc il ne travail qu’en théorie ainsi il ne peut jamais faire le réel travail de rédacteur.  C’est pourquoi, les mots utilisés par le responsable communication du groupe sont assez clairs : « Il n’est pas question de dévaloriser le travail des journalistes et laisser penser que des robots peuvent faire le métier à leur place». Il ajoute que leur travail d’enquête sur terrain sera toujours indispensable.

Vous aimerez aussi...