Un nouveau diagnostic immobilier qui ne sera pas indolore pour les bailleurs

Dès le début du mois de juillet, les propriétaires et bailleurs seront tenu de certifier à leurs locataires que leurs installation gaz et électriques sont bien aux normes. Une obligation qui ne fera pas trop l’affaire des bailleurs.

 

Installation gaz et électriques

Cette obligation ne concernera d’abord, dans un premier temps, que les logements datant d’avant 1975 et dont les installations ont plus de 15 ans. Mais, à compter du premier janvier 2018, ce sera l’ensemble des bailleurs dont les installations ont plus de 15 ans qui sera tenu à appliquer cette nouvelle réglementation. Pour rappel, ce diagnostic est déjà obligatoire lors de ventes de biens immobiliers, mais cette fois-ci, il sera aussi réalisé ou du moins présenté lors de chaque renouvellement de contrat, sachant que sa durée de validité sera de 6 ans pour les locations.

Bien évidemment, cette dernière obligation rajoutée à la liste très longue des contraintes qui pèsent sur les bailleurs, ne vont pas du tout plaire à ces derniers. Cependant, cette énième contraire pour le diagnostic de performance énergétique a été imposée au vu des accidents liés à l’électricité et le gaz. En effet, les statistiques parlent d’eux même. En moyen, plus de 160 personnes meurent chaque année à cause des accidents liés à l’électricité, électrisées dans leur logement, et le gaz.

 

Le coût

Le plus grand problème pour les bailleurs se réside, en effet, dans l’argent qu’ils vont encore dépenser pour cette nouvelle mesure sécuritaire. Par exemple, rien qu’en diagnostic électrique, le réseau de diagnostiqueurs Diagamter met entre 130 et 160 euros pour un appartement de trois pièces et 120 à 130 euros pour le contrôle du gaz. Alors, afin de réduire un peu la facture, il vaut mieux coupler les deux diagnostiques et payer entre 180 et 210 euros pour le même appartement. Aussi, si vous pouvez regrouper l’ensemble des diagnostics (surface habitable, électricité, gaz, état des Risques Naturels Miniers et Technologiques,…), avec seulement un coût estimé entre 350 et 400 euros, ce sera certainement l’idéale.

Vous aimerez aussi...