Très peu d’engagements de copropriétés dans la rénovation énergétique

Même avec des outils comme l’éco-PTZ qui finance une partie des travaux, la rénovation énergétique est au ralenti. En effet, tandis que quelques copropriétés se sont lancées ambitieusement dans des opérations de rénovation dans le but d’atteindre le label BBC rénovation, la majeure partie semble prendre son temps.

 

Pourquoi ce ralentissement ?

Nombreuses sont les raisons qui font que les copropriétés ne sont pas enthousiasmées par la rénovation énergétique. Néanmoins,  la principale raison de ce ralentissement est le manque d’information des syndicats de copropriétés au sujet des diverses dispositifs mobilisables comme l’eco-PTZ copropriétés. Ce dispositif finance les travaux de rénovation énergétique. Cependant, il faut que savoir que selon Julien Michet, ingénieur thermicien chez Enera Conseil qui aide et conseille les copropriétés dans leurs rénovations énergétiques, « Mais il faut aussi former les architectes, les bureaux d’études thermiques et les entreprises comme les façadiers ». Autant de procédures et d’informations qui nécessitent la formation des syndics. De plus entant, pour ne pas que les projets soient voués à l’échec, Julien Michet insiste aussi sur le fait qu’il est nécessaire que les acteurs soient à l’écoute quand les copropriétaires leur font part de leurs besoins.

 

Ce qu’implique la rénovation énergétique

L’audit énergétique est un des dispositifs obligatoire pour les immeubles ayant un système de chauffage collectif. C’est d’ailleurs le premier outil indispensable pour ceux qui pensent effectuer une rénovation énergétique. « Il permet de dresser un état des lieux de l’immeuble et de planifier des travaux », précise Julien Michet, avant de continuer que « Un plan de financement adapté aux ressources des copropriétaires peut être ensuite établi sur le long terme. ». La nécessite d’entretenir le bâtiment est également à insister auprès des copropriétaires afin de les convaincre du bien-fondé des travaux. De plus, concernant le dispositif eco-PTZ, Christophe Berfini, le directeur activité copropriétés et bailleurs au Crédit Foncier qui distribue le financement a confirmé que « Nous assistons à une réelle montée en puissance de ce financement » avant d’ajouter que « L’avantage de ce prêt sans intérêts : c’est sa durée de remboursement comprise entre 10 et 15 ans alors que les autres prêts ont des durées plus courtes. Ce qui permet de lisser les charges pour les copropriétaires. ». De quoi peut être accélérer la rénovation énergétique très prochainement.

Vous aimerez aussi...