Logement : déséquilibre entre les offres et les demandes

La construction de nouveaux logements est censée influencer le prix. Mais une insuffisance entre les offres et les demandes est encore constatée.

Emmanuel Macron atteindra-t-il ses objectifs qui visent à diminuer le prix des logements ?

La question sur l’insuffisance des offres de logement est encore bel et bien présente. En dépit des mesures prises par le gouvernement, les offres restent moyennement faibles pour répondre aux demandes existantes et faire diminuer le prix.

Comme mesures, le gouvernement Macron s’est focalisé sur l’exonération fiscale, la simplification de la délivrance d’un permis de construire, les prêts à un taux zéro. Ces mesures visent à réduire le prix afin de faciliter l’accès à un logement à tous les Français. Mais aucune réduction n’est constatée jusqu’à présent. Pire encore, certains observateurs remarquent qu’il serait difficile de réaliser cet objectif. Et même en doublant, voire en triplant les offres, cette réduction s’effectuera difficilement.

En 2007, en moyenne 350 000 logements ont été édifiés. Une hausse de 402 000 a été observée vers la moitié de cette année. Mais en observant le cas de la France avec ces quelque 34,5 millions de logements, ce nombre reste faible pour avoir un impact sur le prix.

Toutefois, il faut dire que certaines améliorations ont pu se réaliser. Dans les territoires dits « détendus », on constate un nouveau prix, la diminution du loyer ainsi qu’une offre abondante. A titre d’exemple, à Saint-Étienne le coût moyen du mètre carré est passé de 1 370 euros à 880 euros de 2007 à 2017, ce qui fait une baisse de 36%.

Reste donc à savoir si cette baisse s’appliquera uniquement dans certains territoires ou en France en général.

Vous aimerez aussi...