L’investissement locatif, un bon moyen de financer sa retraite

Il est très important d’anticiper sur les la baisse de revenus à la retraite. Grâce à son investissement locatif en résidences de services, le groupe Réside Etudes propose une solution assez efficace.

 

De nombreux avantages

L’une des préoccupations les plus importantes qu’ont les particuliers lorsqu’ils travaillent, c’est comment faire pour avoir un logement quand ils seront admis à la retraite. Comme vous le savez, les revenus baissent mécaniquement lorsqu’on quitte son travail. Et il n’est pas toujours évident, de continuer à payer un loyer ou même de continuer à rembourser un emprunt. En revanche, lorsqu’on est propriétaire, on est apte à toucher une pension nette de toute charge, mis à part celles qui sont liées au fonctionnement même du logement. Par ailleurs, investir dans l’immobilier ne sert pas qu’à se garantir un toit. D’un point de vue financier, cela permet également de se constituer des compléments réguliers de revenus qui permettront de vivre convenablement sa période de retraite. L’investissement locatif, lorsqu’on le gère bien, est l’une des solutions les plus sûrs. Il présente un bon rapport rendement/risque.

 

Des revenus pouvant atteindre 4,25 %

Pendant longtemps, les épargnants ont plébiscitée l’assurance vie en euros. Mais ces dernières années, avec la baisse des taux d’intérêt, cette assurance s’est érodée. Le groupe Réside Etudes propose, selon les stocks disponibles, des revenus locatifs garantis pouvant atteindre les 4,25 %. Sur certaines résidences, il propose, même en cas de vacance, un engagement couvrant toute la période du bail. Réside Etudes génère un tel rendement grâce à la dynamique particulière des résidences de services, la qualité des programmes et leur localisation. Ce type de placement convient particulièrement au présent contexte macroéconomique. Quand bien même la courbe des taux a commencé par s’inverser, on peut encore très bien continuer à financer un investissement immobilier à crédit. Dans les années à venir, l’inflation devra être prise en compte. Mais les loyers étant indexés sur cette variable, l’immobilier locatif permet de répondre à l’enjeu.

Vous aimerez aussi...